Bassin Decazevillois

Neuf nouveaux venus à la confrérie de l'Estofi

  • Chevalier lui-même, Christophe Échavidre, le secrétaire général des Thermes, s’est fait un plaisir d’accueillir la Confrérie.
    Chevalier lui-même, Christophe Échavidre, le secrétaire général des Thermes, s’est fait un plaisir d’accueillir la Confrérie. Philippe BOSCUS / Philippe BOSCUS
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Pour écrire le 26e chapitre de son histoire, la confrérie avait choisi les Thermes pour cadre.

C’est dans le magnifique cadre de l’établissement thermal cransacois que la confrérie de l’Estofi a écrit cette année le 26e chapitre de son histoire. Un passage dans la cité thermale où l’on n’a pas manqué d’avoir une pensée émue à l’endroit d’André Requi, ancien maire de la cité qui a eu l’idée de cette confrérie en août 1989. La confrérie de l’Estofi, c’est une histoire de convivialité, de gastronomie de terroir qui s’attelle à promouvoir le territoire, ses coutumes, et son tourisme à travers ces drôles de bâtons de poisson séché. Généralement des églefins ou des lieus jaune ou noir, nés au large des îles Lofoten, séchés sur des claies de bois aux vents des fjords norvégiens, puis débarqués en port de Bordeaux où les gabarriers leur faisaient remonter les eaux de la Gironde puis du Lot, attachés et immergés dans l’eau à seule fin, arrivés à bon port, de régaler les papilles des Rouergats, et plus spécialement des mineurs qui en avaient fait la base de l’un des leurs plats d’élection.

De nouveaux chevaliers

Christian Bernad étant à présent Grand Maître d’Honneur, ce sont les deux Grands Maîtres en activité Jean-Paul Bousquet et Henri Lacombe qui ont eu l’honneur et le privilège d’adouber «à coup de stockfisch» les heureux récipiendaires. En voici la liste par ordre alphabétique: Jean-Luc Boyer, responsable du comité des festivités du Sporting; Jean Costumero, Decazevillois exilé à Albi qui a signé deux ouvrages remarqués sur l’histoire locale; Jean-Sébastien Destruel, qui a succédé à son père comme assureur à Decazeville; Jacques Kopp, retraité SNCF toulousain, mais natif de Decazeville; Éric Laschon, qui a repris les fonctions de Michel Heuillet à la tête du Villefranchois; Michel Mazars, directeur retraité de l’entreprise STS; Stéphan Mazars, fils du précédent qui permet à STS «de voler toujours plus haut» sur les ailes de la réussite ; Anne Romiguière, guide conférencière au service patrimoine de Conques; Jean Salabert, d’Onet-le-Château, qui dirige un club de cuisine. Au terme de la séance photo, suivie d’un sympathique brunch, la confrérie a ensuite rejoint l’Hôtel du Parc où le maître des lieux Philippe Astorg, leur avait mitonné entre autres «gourmandises» une mémorable estofinade.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Cransac

52000 €

Très gros potentiel pour cette maison de plus de 200m² habitable plus de 60[...]

68000 €

Cransac maison proche centre ville dans une rue calme constituée de 2 T3 de[...]

557000 €

Cransac les Thermes - 10min d'une station thermale avec casino, au calme en[...]

Toutes les annonces immobilières de Cransac
Réagir