Faits divers

Affaire Barbarin : un prêtre lyonnais rattrapé par son passé ruthénois

  • Agés de 19 ans à 34 ans au moment des faits, les quatre étudiants se destinant à la prêtrise résidaient au foyer Saint-Pierre de Rodez.
    Agés de 19 ans à 34 ans au moment des faits, les quatre étudiants se destinant à la prêtrise résidaient au foyer Saint-Pierre de Rodez. José A. Torres / José A. Torres
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Condamné à Rodez pour agressions sexuelles sur quatre étudiants du foyer Saint-Pierre en avril 2007, un prêtre, aujourd'hui âgé de 56 ans, aurait été promu par Mgr Barbarin en 2008 dans une paroisse lyonnaise affirme Le Parisien.fr.

Accusé de ne pas avoir agi avec suffisamment de célérité après avoir appris qu'un autre prêtre (le père Bernard Preynat NDLR) était soupçonné d'agressions sexuelles sur des jeunes scouts qu'il encadrait en 1986 et 1991, le cardinal Philippe Barbarin se serait sans doute passé de cette nouvelle révélation, très embarrassante pour l'épiscopat catholique. 

Jugé coupable et condamné par le tribunal de Rodez à 18 mois de prison avec sursis, assortis de l'interdiction de s'occuper des jeunes, l'interdiction de rencontrer les quatre victimes, et une obligation de soins, le prêtre en question, aujourd'hui curé dans une paroisse lyonnaise, a également été promu doyen du Sud-Ouest lyonnais en 2013, la même année que le père Bernard Preynat, mis en examen en janvier pour des soupçons d'agressions sexuelles sur de jeunes scouts lyonnais entre 1986 et 1991.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir