Le vent de fronde s’intensifie à La Bessenoits

  • Le vent de fronde s’intensifie à La Bessenoits
    Le vent de fronde s’intensifie à La Bessenoits José A. Torres
Publié le

Projet éolien. Les opposants au projet refusent l'implantation éventuelle du parc sur la commune de Firmi.

Ce sont plus de cent personnes qui ont assisté, en fin de semaine, à la salle des fêtes de La Bessenoits, à la réunion d’information sur les éoliennes, animée par le Collectif du Lévézou, avec film et débat, en présence de Mme Pierini et M. Cabrolier, conseillers départementaux, et de M. Ladrech, maire de Firmi. Cette réunion s’inscrivait dans le mouvement de refus d’un projet de parc éolien qui viendrait prendre place à proximité immédiate du hameau de Firmi.

Le documentaire Agir pour le Lévézou a mis en avant des témoignages d’habitants confrontés aux éoliennes, «de ceux qui n’en voulaient pas à ceux qui en ont posé sur leurs terres», et qui sont «tous unanimes aujourd’hui à dénoncer la véritable calamité dont ils sont tous les victimes». Un véritable réquisitoire contre les parcs éoliens qui a posé la question pour La Bessenoits et ses opposants locaux: «Comment l’éviter quand quelques irresponsables, manipulés par des affairistes aussi habiles que dénués de scrupule, compromettent par appât du gain le cadre de vie, les biens et l’avenir de leurs voisins?» 

«Firmi n’est pas à vendre»

Le maire de Firmi Jean-Pierre Ladrech a indiqué que «le film et le débat ont conforté ce qui était déjà (pour lui) plus qu’une intuition», à savoir qu’«un maire soucieux du vivre ensemble et de l’intérêt de ses administrés ne peut les entraîner dans une telle aventure». Et d’annoncer, sous les applaudissements de l’assistance, qu’il allait «demander au conseil municipal de Firmi de prendre une délibération contre le projet d’implantation proposé», ajoutant au sujet des supposées retombées fiscales que «Firmi n’est pas à vendre».

Les opposants au projet, organisateurs de cette soirée, ont noté que «tous les promoteurs sont absents : les deux agriculteurs de La Bessenoits confirment ainsi leur refus du dialogue et M. Praderie, le chantre du lobby éolien, qui affiche son mépris des PLU, des élus qui les votent, des citoyens qu’il prend pour des imbéciles, de la démocratie et surtout de sa conviction que les préfets n’ont pas d’autre mission que de servir ses intérêts». Cette réunion s’est conclue par ce qui est devenu le slogan des opposants : «Nous disons calmement mais fermement: vos éoliennes ne tourneront pas sur nos têtes car c’est le vent qui tourne à La Bessenoits.»

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?