Justice

La chère dame de compagnie extorque 61 000€ au vieux monsieur

  • La chère dame de compagnie extorque 61 000€ au vieux monsieur
    La chère dame de compagnie extorque 61 000€ au vieux monsieur
Publié le / Modifié le S'abonner

Deux dames de 68 et 65 ans, originaires de l’île Maurice et de la Martinique, entendues mercredi par le tribunal de Rodez pour abus de la faiblesse sur un homme de 91 ans. 

Il m’a donné son cœur, car je lui ai donné l’amour qu’il faut». Le vieil homme de 91 ans ne lui a pas donné que son cœur mais également près de 61 000€ en un peu moins de trois ans de relation. Mercredi, à la barre du tribunal correctionnel de Rodez, deux dames de 68 et 65 ans, originaires de l’île Maurice et de la Martinique, sont accusées d’avoir abusé de la faiblesse de l’homme pour lui soutirer d’importantes sommes d’argent.

Quelques années après le décès de sa femme, ce Decazevillois contacte une agence qui lui présente une dame de compagnie, pour l’aider dans ses tâches au quotidien. Très vite, les dons en liquide et en chèques se multiplient: 20 000, 12 500€.

Le vieil homme lui offre même une voiture sans permis d’une valeur de 8000€. «C’est lui qui remplissait les chèques, je ne sais ni lire ni écrire», se justifie sa première compagne devant la juge Sylvie Rouanne. Pourtant, questionnée par la magistrate, la victime dit, hésitant, «ne pas se souvenir avoir rempli, ni signé les chèques». Le «couple» coule des jours paisibles lorsqu’une connaissance de la Martiniquaise s’immisce dans leur relation.

«Jugement et sa faiblesse manifeste»

«Elle était jalouse de notre histoire», affirme-t-elle. «Menteuse ! Menteuse ! Ce n’est pas vrai !», s’exclame celle qui est devenue la nouvelle compagne du vieux monsieur. «Ce n’est pas une scène de théâtre ici», coupe la juge Sylvie Rouanne mettant fin à l’algarade. Le même schéma semble alors se répéter. Les semaines passent et la victime signe toujours autant de chèques.

Il lui achète aussi une voiture sans permis. Au total, le frère du nonagénaire estime que près de 100 000€ ont été distribués aux deux dames de compagnie. Selon l’avocat de la victime, MVayssière «l’expertise rendue montre son incapacité de jugement et sa faiblesse manifeste». «J’ai rencontré mon client avant l’audience, il se demandait qui je pouvais être…», rajoute-t-il.

Pour le procureur adjoint Laurent Couderc «la vulnérabilité de la victime ne fait aucun doute. On peut se poser la question de son intention (de la première dame de compagnie, NDLR) au fil des mois. Elle ne pouvait ignorer cet état de vulnérabilité». La première compagne du nonagénaire est condamnée à trois mois de prison avec sursis, et à 61 000€ de dommages et intérêts. La deuxième dame de compagnie a été relaxée avant de repartir bras dessus, bras dessous avec le vieil homme.

PH.H.
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

120750 €

DECAZEVILLE - Cette jolie maison de 1880 est implantée sur un terrain de 11[...]

23000 €

DECAZEVILLE - Cette maison en pierres d'environ 74 m² est à rénover totalem[...]

44000 €

VENDS TERRAIN A DECAZEVILLE D'UNE SUPERFICIE D ENVIRON 2300M2 VUE DÉGAGÉE A[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir