Politique

Soulages-Bonneval : un contrat d’avenir pour la jeunesse

  • Élus et partenaires réunis pour signer le contrat en mairie de Soulages-Bonneval.
    Élus et partenaires réunis pour signer le contrat en mairie de Soulages-Bonneval. Centre Presse / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Le contrat enfance jeunesse Aubrac Avenir des communautés de communes de l’Argence, Aubrac Laguiole et Viadène vient d’être signé.

Depuis de nombreuses années, les élus des communautés de communes de l’Argence, d’Aubrac Laguiole, de la Viadène, porteurs de la démarche Aubrac Avenir, se sont engagés dans une politique éducative et sociale sur le territoire de l’Aubrac. Cette politique s’est traduite par la création, innovante à l’époque, de la halte-garderie et du relais d’assistantes maternelles itinérants: Tournicoti et Roul’Nounou.

Il s’agit du fameux camion dans lequel six enfants peuvent faire la sieste, sous la surveillance de l’équipe de salariées de la fédération départementale Familles Rurales. Ainsi, les collectivités ont conclu une convention d’objectifs et de moyens, pour la gestion de ces services. Ce sont aussi des projets en direction des enfants, gérés par les associations Familles Rurales et en relation avec le tissu associatif local, pour les accueils de loisirs sans hébergement des mercredis, petites et grandes vacances. C’est un accueil après la classe à Soulages-Bonneval, géré par l’association de parents d’élèves, avec un projet d’animation soutenu dans le cadre de ce contrat. Des actions plus ponctuelles sont réalisées avec les familles, afin d’organiser des soirées à thèmes, des conférences, des moments festifs, etc.

La halte-garderie en lieu fixe

Depuis 2012, les élus travaillent à la mise en place d’une démarche Aubrac Avenir afin de signer une charte d’engagement entre les trois communautés de communes. Ce projet permet d’élaborer un document de programmation avec la mise en œuvre progressive des actions au bénéfice des jeunes jusqu’à 25ans. Une étape importante a été franchie dernièrement puisque les trois collectivités se retrouvent réunies pour le renouvellement du contrat enfance jeunesse 2015-2018, en présence des partenaires que sont la CAF de l’Aveyron et la MSA Nord-Midi-Pyrénées. La signature du contrat affirme le soutien, notamment financier, apporté par la CAF et la MSA aux communautés de communes, environ 372 000 sur une nouvelle période de quatre ans. Des réflexions et actions sont menées pour adapter et organiser au plus près les attentes des habitants, et des services en faveur de l’enfance et de la jeunesse.

Ceci concerne la transformation de la halte-garderie itinérante en lieu fixe (microcrèche) ouvert de quatre à cinq jours par semaine pour chaque bourg; l’organisation des séjours et des chantiers de jeunes ouverts à tous; le renforcement des animations péri-éducatives coordonnées pour chaque communauté; l’évolution des Projets éducatifs de territoire actuels (PEDT) prenant en compte les différentes tranches d’âges jusqu’au lycée. Sans oublier l’accueil des jeunes en formation, stage ou un premier emploi dans des logements adaptés et dans de bonnes relations avec les entreprises. Ce contrat enfance jeunesse concerne trois des quater communautés de communes appelées à se réunir au 1er janvier 2017.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir