Débat autour du «barreau de St-Mayme»

  • Le projet, chiffré à 50 M€, vise à diminuer le flux de circulation de Saint-Marc et à amorcer une liaison avec la future A75.
    Le projet, chiffré à 50 M€, vise à diminuer le flux de circulation de Saint-Marc et à amorcer une liaison avec la future A75. SY
Publié le

L’axe, dont les premiers travaux devraient débuter sous peu, est une véritable « gabegie » pour Fabrice Geniez, une formidable opportunité pour le conseiller départemental Jean-Philippe Abinal.

La liaison Rodez-Causse Comtal (dite du barreau de Saint-Mayme) a suscité des débats, lundi soir en conseil municipal, et une réaction affirmée de la part du chef de file de l’opposition, Fabrice Geniez. Rappelons qu’un projet routier Rodez-Séverac-le-Château, prévoit un axe du côté de Saint-Mayme, dans l’optique de désengorger la rocade et rattraper l’A75; un projet chiffré à 50 M€.

«Une étude démontre que le flux de Saint-Marc sera diminué par deux; le projet s’inscrit dans une amorce de liaison avec la future A75» explique le maire, Jean-Philippe Keroslian, aussitôt conforté par le conseiller départemental Jean-Philippe Abinal, qui y voit une formidable opportunité de développement pour le département : «Les trois quarts des Aveyronnais seront à un quart d’heure d’une route à grande circulation. Etre contre le “barreau” c’est être contre l’attente des 300 000 habitants en Aveyron. Au lieu des 24000 véhicules/jour comptabilisés sur l’axe Onet-Sébazac, ce ne sont plus que 12000 véhicules qui l’emprunteront. On pourra alors envisager un tourne à gauche, sur la route d’Espalion pour les commerces».

«Un axe anti-aménagement de Jean Puech»

Pour Fabrice Geniez le projet est une véritable «gabegie». Pour lui «l’urgence demeure dans le rond-point de Saint-Marc. Il faut repenser l’axe de Saint-Marc à Saint-Félix, car 90% des usagers proviennent du Grand Rodez. Cinquante millions d’euros pour un “barreau” qui n’amènera rien et dans le contexte financier actuel, ça me désole. Ce “barreau” est un axe anti-aménagement de Jean Puech pour que l’on s’arrête le moins possible sur le Grand Rodez. Pour une vraie solution, il faut traiter de manière égale les trois ronds-points». 

Pour l’heure et «faute de moyens suffisants» selon Jean-Philippe Abinal, les 10 M€ alloués (par le département) permettent seulement de «traiter» un rond-point. «L’Agglo et la commune doivent s’aligner pour traiter les trois ronds-points. L’Etat a peu d’argent mais nous allons mettre la pression sur la région où Mme Delga a promis un plan “Marshall”», assure le conseiller départemental. Le maire n’a pas manqué de souligner «la volonté d’aboutir où conseil départemental et commune parlent d’une même voix. Hélas si l’Etat et la Région ne veulent pas suivre, nous sommes prisonniers». Les premiers travaux du «barreau» devraient débuter d’ici peu….

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

7500 €

parking dans copropriété sécurisée au Balquiere. Cet emplacement de parking[...]

185000 €

Magnifique T3 avec jardin!!!Vous voulez vivre en appartement comme dans une[...]

294 €

A la recherche d'un studio sur le secteur d'Onet-le-Château ? Venez découvr[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?