Grand Rodez Ruthénois

Nuit debout, le rassemblement se poursuit à Rodez

  • Nuit debout, le rassemblement se poursuit à Rodez
    José A. Torres - José A. Torres
  • Nuit debout, le rassemblement se poursuit à Rodez
    José A. Torres - José A. Torres
  • Nuit debout, le rassemblement se poursuit à Rodez
    PIXROD José A. Torres - PIXROD José A. Torres
  • Nuit debout, le rassemblement se poursuit à Rodez
    PIXROD José A. Torres - PIXROD José A. Torres
  • Nuit debout, le rassemblement se poursuit à Rodez
    PIXROD José A. Torres - PIXROD José A. Torres
  • Nuit debout, le rassemblement se poursuit à Rodez
    PIXROD José A. Torres - PIXROD José A. Torres
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Ils ont fait du kiosque du jardin public, à Rodez, leur lieu de rassemblement depuis le 9 avril, date à laquelle est né le mouvement Nuit debout qui a essaimé partout en France depuis la place de la République, à Paris. Aujourd'hui, à l’issue de la manifestation, ceux qui tiennent ce lieu d’échanges et de discutions ont invité les manifestants à venir s’exprimer, partager leurs idées sur le projet de réforme du code du travail et à soumettre des idées «pour une société plus juste».

De tous âges, les participants de cette soirée ont pu exprimer leur désir de changement, de renouveau politique, d’une meilleure représentation. Des souhaits et des idées qui vont bien au-delà de la réforme du code du travail. Auparavant, à la fin du rassemblement ruthénois, un petit groupe de ceux qui se revendiquent de Nuit debout ont déambulé dans le centre-ville puis ont collé des tracts sur lesquels étaient inscrits «Traites», «Voleurs», «Profiteurs» sur trois vitrines d’agences bancaires de la ville et d’un assureur.

Sur le même sujet
Réagir