Au château de Longcol, le riche terroir est une évidence

  • Anna Gomeni a acheté le château de Longcol en juin 2011. Il était à l’abandon depuis cinq ans. Dix mois de travaux ont été nécessaires pour le remettre en état. En 2014, elle a décroché la 4e étoile pour l’hôtellerie.
    Anna Gomeni a acheté le château de Longcol en juin 2011. Il était à l’abandon depuis cinq ans. Dix mois de travaux ont été nécessaires pour le remettre en état. En 2014, elle a décroché la 4e étoile pour l’hôtellerie. PaDS
Publié le , mis à jour

Après avoir fait le forcing sur l’hôtellerie, avec succès, Anna Gomeni, la propriétaire, mise désormais sur le restaurant grâce notamment à son chef Jérôme Burel et aux producteurs locaux.

Un coup d’œil curieux au livre d’or posé sur le comptoir de l’entrée résume bien l’endroit. «Accueil simple, courtois et agréable; repas: explosion de saveurs et mémorable moment pour tous les sens», ou «Superbe équipe, un cadre magnifique, un lieu calme et agréable, une cuisine raffinée et créative» et encore «Parfait, à tous points de vue».

Le château de Longcol, situé entre Monteils et La Fouillade, vient à peine de lancer sa saison... Le sourire d’Anna Gomeni, la propriétaire, ne s’efface pas de son visage. Elle est «d’attaque» pour sa quatrième ouverture. Et pourtant, elle avait de quoi être découragée lorsque les travaux d’un château acheté en juin 2011 duraient plus que de raison. Dix mois plus tard, elle pouvait enfin sortir le site de 21 hectares de sa léthargie.

«Quand je suis arrivée, c’était à l’abandon depuis cinq ans. Il a fallu repartir de zéro.» Et elle a gravi les marches une à une pour décrocher finalement sa quatrième étoile, en 2014, pour l’hôtellerie, ses onze chambres, son bain à remous, sa piscine et son court de tennis. «Cette partie-là est posée, explique-t-elle. L’hôtel a désormais sa réputation; l’idée est bien entendu de la conserver mais l’objectif, désormais, est de se démarquer avec le restaurant.» 

«Pas question de se reposer sur ses lauriers»

Enrôlé il y a deux ans, Jérôme Burel est toujours le chef d’orchestre d’une équipe de cinq personnes. «C’est important de pouvoir s’appuyer sur la même personne. Il y a ainsi une certaine continuité. D’ailleurs, cette année, nous allons nous rapprocher encore plus des producteurs locaux. Le terroir est riche et il existe beaucoup de passionnés, ce qui est une aubaine pour la gastronomie.»

Si la notoriété du château de Longcol n’est plus à faire dans la région, Anna Gomeni souhaite élargir son champ d’action. «Pour cela, je veux embaucher une commerciale qui devra mettre en place une stratégie pour attirer une nouvelle clientèle. Il n’est pas question de se reposer sur ses lauriers.» Même avec le sourire.

Au château de Longcol, le riche terroir est une évidence
Au château de Longcol, le riche terroir est une évidence PaDS

À partir du mois de mai, le restaurant sera ouvert du mercredi au dimanche tous les soirs, ainsi que le dimanche à midi. Contact au 0565815604.

PADS
Voir les commentaires
L'immobilier à Monteils

420000 €

VILLA - BEAUX VOLUMES À vendre : proche de CAUSSADE, découvrez cette villa [...]

734000 €

A 20 mn de MONTAUBAN, à proximité immédiate des commerces et de l'autoroute[...]

235400 €

" SOUS OFFRE " Située dans sur écrin de verdure, Villa plain-pied d'une sur[...]

Toutes les annonces immobilières de Monteils
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?