Bassin Decazevillois

A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route

  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
  • A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route
    A Aubin, un grand choc pour sensibiliser aux dangers de la route José A. Torres / José A. Torres
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Mardi, à Aubin, 800 collégiens et lycéens ont été sensibilisés aux dangers de la route.

Mardi, vers 15 heures, place de la gare d’Aubin, un accident de la route a coûté la vie à un jeune cyclomotoriste. Ce dernier circulait avec un casque non attaché et il a été mortellement heurté par une voiture. Cet accident aux conséquences dramatiques, devenu courant selon les statistiques de la sécurité routière qui recense une augmentation des accidents chez les jeunes, aurait eu sa place dans la rubrique «faits divers».

Fort heureusement, l’accident était fictif. Et s’il y a bien eu un accident, hier, place de la gare, il était mis en scène par une équipe de cascadeurs professionnels dans le cadre des journées de la sécurité routière, destinées à sensibiliser aux dangers de la route quelque 800 collégiens et lycéens venus de tout le département.

Le bruit du choc entre la voiture et le mannequin a instantanément fait taire le brouhaha juvénile de l’assistance. Un silence qui s’est prolongé tout au long de l’intervention des acteurs de cette opération, pompiers, policiers, jusqu’aux pompes funèbres, qui ont pris en charge le «cadavre» du cyclomotoriste en matériau composite.

«Faire changer les comportements»

En préambule à ces simulations d’accidents grandeur nature, auto contre auto et, en suivant, auto contre scooter, Jean-Luc Viargues, proviseur du Lycée d’Aubin et organisateur de ces journées de la sécurité routière depuis 13 ans, a rappelé : «L’enjeu de ces journées est de faire changer les comportements, pour faire décroître la courbe des accidents chez les jeunes».

De son côté, Christophe Perez, conseiller principal d’éducation et grand ordonnateur de cette opération organisée en partenariat avec la préfecture, les pompiers, le comité départemental de la Sécurité routière et les collectivités d’Aubin et de Cransac, a précisé : «Cette opération s’est déroulée sur deux jours et a concerné 1300 jeunes».

Plusieurs ateliers ouverts aux collégiens et lycéens aveyronnais figuraient au programme, pratiques, théoriques ou dynamiques (voiture choc, voiture tonneau, simulation d’alcoolémie…), pour, toujours et encore, sensibiliser les jeunes et «leur faire prendre conscience que la route n’est pas un terrain de jeu»

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir