Rodez : « Qui a tué Fualdès ? », plus que trois mois à attendre

  • Pierre Foucault est le président de l’association « Rutènes en scène » créée pour porter le projet théâtral. Et peut-être plusieurs, à terme.
    Pierre Foucault est le président de l’association « Rutènes en scène » créée pour porter le projet théâtral. Et peut-être plusieurs, à terme. José A. Torres / Centre Presse
  • FUALDES QUI A TUE ENREGISTREMENT VOIX PLAY BACK RADIO TEMPS STUDIO THEATRE
    FUALDES QUI A TUE ENREGISTREMENT VOIX PLAY BACK RADIO TEMPS STUDIO THEATRE PIXROD Reproduction Centre Presse
  • QUI A TUE FUALDES THEATRE COSTUME COUTURE COUTURIERE
    QUI A TUE FUALDES THEATRE COSTUME COUTURE COUTURIERE PIXROD Reproduction Centre Presse
  • TOURNAGE DE LA DECOUVERTE DU CORPS AU BORD DU VIAUR FLAVIN DU COURT METRAGE POUR LA PIECE SUR FUALDES
    TOURNAGE DE LA DECOUVERTE DU CORPS AU BORD DU VIAUR FLAVIN DU COURT METRAGE POUR LA PIECE SUR FUALDES PIXROD José A. Torres
Publié le , mis à jour

Théâtre. Le projet théâtral, monté depuis six mois par une armée de bénévoles, prend plus que jamais forme. Rendez-vous est fixé fin juillet place Foch.

Tic tac, tic tac. L’aiguille tourne. Et le rythme cardiaque de certains comédiens, avec. Depuis le mois d’octobre, ils sont une quarantaine à se réunir tous les mardis soirs pour une paire d’heures de répétition. Ainsi qu’un week-end de filage par mois. Depuis deux mois aussi, ils ont rendez-vous le jeudi soir dans les studios de la radio RTR pour enregistrer leur voix qu’ils n’utiliseront pas sur scène. Entre deux semaines, les amateurs (et bénévoles !) tournent trois petits films, destinés à être projetés pendant le spectacle. Vous l’aurez compris, ce projet, c’est un gros morceau.

Car s’ils sont une véritable bande d’amis aujourd’hui, peu se connaissaient il y a six mois encore. "Créer un lien, fédérer et motiver le groupe comme un seul homme" : un vrai défi, se souviennent les metteurs en scène, Laurent Cornic et Olivier Royer. Les 27, 28, 29 et 30 juillet prochains, ils prendront possession de la place Foch pour quatre représentations inédites de la pièce «Qui a tué Fualdès?», écrite par Paul Astruc.

Le bicentenaire en 2017

Une pièce relatant la plus énigmatique des affaires criminelles du piton ruthénois : l’assassinat du procureur Fualdès, retrouvé égorgé dans les eaux de Layoule, un petit matin de 1817. À l’approche du bicentenaire de ce fait-divers sanglant, l’association «Rutènes en scène» -créée pour le projet, dans un premier temps- a sauté sur l’opportunité de mettre sur pied un projet d’ampleur. Un projet à 95% bénévole, on le rappelle, qui sera reconduit pour 2017!

100 000 euros de budget

"Pour le budget (100 000€, NDLR) on devrait y arriver !", souffle Pierre Foucault, président de l’association, après plusieurs mois d’hésitation : "J’ai personnellement démarché un grand nombre d’entreprises, dont les subventions, ajoutées aux 10 000€ de l’Agglo et aux 40 000€ de la Ville, nous permettent d’assurer le projet." Côté jeu scénique, "toutes les scènes sauf la dernière ont été répétées. Elles sont maîtrisées, mais perfectibles évidemment", rassure le président. Et ce, malgré les colères régulières de Laurent Cornic en répétition. "Il faut les bouger, souriait-il, lors de la dernière répétition hebdomadaire. C’est difficile car tous sont bénévoles, mais nous sommes tous embarqués dans le même bateau : il faut que tout soit parfait."

Et Pierre Foucault d’embrayer : "Sans avoir lancé la communication, nous avons déjà vendu plus de 100 places (lien vers la billetterie en ligne) : c’est génial. De ce côté-là, je m’inquiète peu. À nous d’assurer un spectacle de qualité !" Inquiet car "amateur et novice" dans le domaine, le président apparaît plutôt optimiste. "Je ne dirais pas que nous sommes prêts, mais nous sommes sur les rails qui nous y mènent", conclut-il, dans un élan de sagesse qui lui va si bien.

Les moments-clé du projet...

FUALDES QUI A TUE ENREGISTREMENT VOIX PLAY BACK RADIO TEMPS STUDIO THEATRE
FUALDES QUI A TUE ENREGISTREMENT VOIX PLAY BACK RADIO TEMPS STUDIO THEATRE PIXROD Reproduction Centre Presse

DERRIÈRE LE MICRO

Difficulté de taille pour la quarantaine de comédiens : toute la pièce sera jouée en play-back. "Les départs de phrases sont compliqués à caler entre le son enregistré et le jeu", confie Pierre Foucault. Pendus à cette bande son qu’ils ont pris grand soin à enregistrer, les comédiens s’entraînent désormais à un jeu chronométré. Et ce, pour des questions de clarté : car, chaque soir, ce sont quelque 700 spectateurs qui sont attendus face à eux. "Le play-back n’a rien d’évident", concèdent les metteurs en scène. Ainsi, tous les jeudis soirs pendant trois mois, les comédiens se sont relayés dans les studios de Radio Temps Rodez pour poser leur voix, scène par scène. Un exercice qui s’est avéré tout aussi périlleux car il s’agissait d’estimer les temps de déplacement, et les pauses dans le dialogue. Tout en adoptant le bon ton. Un véritable challenge... relevé ! 

QUI A TUE FUALDES THEATRE COSTUME COUTURE COUTURIERE
QUI A TUE FUALDES THEATRE COSTUME COUTURE COUTURIERE PIXROD Reproduction Centre Presse

 EN COULISSES

Tous les mardis après-midi depuis le mois de novembre, une bande de quatre couturières s’activent en coulisses. À tour de rôle, les comédiens les retrouvent, mesurent quelques mensurations, essayent, puis repartent. Sur leur cahier bleu, les accessoiristes recensent les costumes scène par scène, personnage par personnage. Il est demandé à chacun d’apporter un tee-shirt et un pantalon noirs sur lesquels, pour certains, ne sont greffés que quelques accessoires. Un tablier pour les femmes, un rabat blanc pour les avocats. Un choix minimaliste voulu par les metteurs en scène. Pour les costumes plus poussés, les costumières entrent en jeu : Emmaüs a donné de longs draps pour confectionner les jupons, les Comédiens au Chariots ont prêté les redingotes des hommes. Budget serré oblige.

TOURNAGE DE LA DECOUVERTE DU CORPS AU BORD DU VIAUR FLAVIN DU COURT METRAGE POUR LA PIECE SUR FUALDES
TOURNAGE DE LA DECOUVERTE DU CORPS AU BORD DU VIAUR FLAVIN DU COURT METRAGE POUR LA PIECE SUR FUALDES PIXROD José A. Torres

FACE CAMÉRA

Dans la mise en scène, Laurent Cornic et Olivier Royer ont souhaité intégrer trois petits films. Des scènes filmées en amont qui sont destinées à raconter des scènes difficilement jouables sur les planches -comme la découverte du corps du procureur Fualdès dans la rivière Aveyron. Les vidéos permettent également de montrer l’énigme du crime dans l’œil de différents protagonistes. Marquée par des mensonges à répétition, l’affaire Fualdès -et plus largement le procès- implique de nombreux témoins ou supposés. Les metteurs en scène ont voulu un dialogue entre le jeu des comédiens et ces images. Comme autant de versions, de témoignages et de pistes empruntées par les enquêteurs. Des enquêteurs qui ne sont jamais réellement parvenus à percer le mystère. Deux films ont déjà été tournés, dont l’un monté. Ne reste plus qu’un à enregistrer.

Lola Cros
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

285 €

RODEZ - STUDIO impeccable, équipé et fonctionnel avec magnifique vue sur le[...]

99000 €

C'est un T2 entièrement rénové que nous vous proposons.. Ce bien rare sur l[...]

290 €

Vous cherchez un logement totalement rénové de Type 1 à deux pas de l'IUT e[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?