Cathédrale de Rodez

L’horloge de la cathédrale de Rodez retrouve son écrin

  • Jean-Charles Biélansy, les horlogers Malek Mammeri et Hubert Bresson, et Louis Causse.
    Jean-Charles Biélansy, les horlogers Malek Mammeri et Hubert Bresson, et Louis Causse. PR / PR
Publié le / Modifié le S'abonner

Cette magnifique horloge datant du XIXe siècle est désormais visible dans sa salle.

Il y a désormais une nouvelle pièce à admirer lors des visites au clocher de la cathédrale. C’est la salle de l’horloge. Et autant dire qu’elle vaut le détour. Pour plusieurs raisons. L’horloge d’abord.Monumentale !

Elle trône sur un chevalet dans une pièce majestueuse. Dans le silence, on entend son «tic-tac» comme le souffle Jean-Charles Bielansky, le président des Amis de la cathédrale. Et toutes les demi-heures, la cloche offerte à l’ancien patron des Bâtiments de France Louis Causse, par l’entreprise corrézienne Brouillet, qui lui-même l’a offert aux Amis de la cathédrale, se met à tinter.

«J’ai aussi une pensée pour Barthélémy Aro, un journaliste, ami de la cathédrale, m’avait soufflé: vous devriez quand même en faire quelque chose de cette salle» a lancé Jean-Charles Biélansky. Et c’est chose faite avec la restauration de cette horloge, qui dormait dans la poussière depuis plusieurs années. Une horloge «hors-norme», de l’aveu même des horlogers Hubert Bresson et Malek Mammeri.

Visites cet été

Ces derniers étaient présents pour échanger sur celle-ci à l’occasion de l’assemblée générale des Amis de la cathédrale, qui se tenait vendredi en fin de journée. La restauration de cette horloge, qui fait suite à la remise en état du puits et d’une clef de voûte est, de l’aveu même du président Bielansky, «le gros chantier de la mandature».

Mais un autre se profile à l’horizon: les 50 ans de l’association, qui compte aujourd’hui 150 membres et a ajouté le Palais épiscopal à ses préoccupations. Ce sera pour 2018. En attendant, les visites du clocher, et de la salle de l’horloge donc, se dérouleront en juillet et en août, les samedis et jours fériés, avec un départ à 10h30 et un autre à 15 heures. À la bonne heure !

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir