Vie commerçante

L’Aveyronnaise Classic, mécanique de promotion pour le Bassin

  • Motards, équipes techniques et familles composent cette cohorte de passionnés de moto.
    Motards, équipes techniques et familles composent cette cohorte de passionnés de moto. - Archives JLB
  • Élus decazevillois et organisateurs soulignent les retombées économiques et en termes d’image quegénére le passage de la course d’enduro.
    Élus decazevillois et organisateurs soulignent les retombées économiques et en termes d’image quegénére le passage de la course d’enduro.
Publié le / Modifié le S'abonner

Vendredi et samedi, la caravane de l’épreuve va drainer 1000 personnes en ville.

Vendredi et samedi, avec le passage de la course d’enduro Aveyronnaise Classic, ce sont 1000 personnes qui vont séjourner à Decazeville durant plus de 24 heures. Aux 480 motards inscrits à l’épreuve, les équipes techniques et les familles composent cette cohorte de passionnés de moto. Autant dire, comme le souligne le premier adjoint Alain Alonso, que «cela représente des retombées économiques indéniables pour la ville. Les hôtels et les gîtes alentours affichent complets. La restauration ne sera pas en reste et tous ces gens seront appelés à consommer d’une manière ou d’une autre en ville. Ce ne peut être que positif.» On doit remonter à 1997 pour trouver trace d’une étape de la course à Decazeville, course qui se nommait alors le Quadruple Aveyronnais. Ses organisateurs ont choisi de revenir par ici au regard notamment de l’intérêt que représente le site de La découverte, mis à disposition par la communauté de communes et où une spéciale chronométrée de 12 km aura lieu vendredi soir et samedi matin.

Élus decazevillois et organisateurs soulignent les retombées économiques et en termes d’image quegénére le passage de la course d’enduro.
Élus decazevillois et organisateurs soulignent les retombées économiques et en termes d’image quegénére le passage de la course d’enduro.

Un site unique

«La Découverte constitue un site unique, qui plus est en plein centre-ville, commentent les organisateurs, notamment les responsables du Moto-club de Boisse-Penchot, relais local de l’organisation. Techniquement, pour les motards, ces espaces réhabilités sont intéressants à pratiquer. Et pour le public, ce sera aussi un accès facile depuis le cœur de la ville, ce qui est très rare.» Un public, que l’on attend nombreux et pour qui des espaces d’accueil seront aménagés sur le plateau des Équipages. Un public qui pourra également accéder à la place Decazes, fermée à la circulation et au stationnement dès la fin du marché de vendredi et toute la journée de samedi.

Sur la place, outre un car podium et les stands d’assistance technique des concurrents, il sera possible de voir vendredi, en fin d’après-midi et en début de soirée, des démonstrations de trial. Les enfants, eux, auront la possibilité d’essayer des motos électriques à leur taille, le tout étant proposé gratuitement. Encore une fois et d’une même voix, élus decazevillois et organisateurs insistent sur le fait que le passage de l’Aveyronnaise Classic représente un bel outil de promotion pour la ville. «La plupart des motards ne connaissent pas la région. C’est donc une occasion de la leur faire découvrir, à eux et leur famille. Et puis, après le passage du Tour de France en juillet, cela donne de Decazeville l’image d’une cité sportive et dynamique.»

À lire aussi
Réagir