Télévision : l’Aveyron dans l’œil de « Des racines et des ailes »

  • L’équipe de télévision est venue à plusieurs reprises, dans le courant de l’été. Hier, à Rodez, les « droneurs » ont capté les dernières images d’un reportage à découvrir cet hiver.
    L’équipe de télévision est venue à plusieurs reprises, dans le courant de l’été. Hier, à Rodez, les « droneurs » ont capté les dernières images d’un reportage à découvrir cet hiver. Lola Cros / Lola Cros
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Jeudi, une équipe était présente à Rodez, avec un drone, pour capturer les dernières images.

Voilà un mois qu’ils sillonnent l’Aveyron de long en large, d’est en ouest, du nord au sud. Ils sont quatre, deux réalisateurs et deux «droneurs», à mettre notre Aveyron en boîte pour une émission «Des racines et des ailes» de 110 minutes, dont la diffusion est prévue dans l’hiver. Sans date précise pour le moment.

Hélicoptère et drone

Le reportage, qui trouvera sa place parmi la collection «Patrimoine» de l’émission de France 3, concerne l’Aveyron et le Tarn réunis. Ainsi, depuis un mois, l’équipe a procédé par étapes. En survolant par hélicoptère le département et les villages identifiés, dans un premier temps. Avant de visiter chacun des sites, puis de revenir, comme hier à Rodez, afin de capturer des images vues du ciel, grâce à un drone.

«La majorité des images seront des vues prises depuis l’hélicoptère, confie Mélodie Proust, l’une des réalisatrices. Ces images de drone sont les ultimes prises de vue, des images d’illustration pour lier le reportage.»

Sécurité

Après une matinée compliquée, en partie à cause du vent qui soufflait sur le piton, l’équipe s’est installée, en début d’après-midi sur la place d’Armes. Les mesures de sécurité relatives à l’utilisation du drone ont alors compliqué les conditions de circulation sur la place.

En effet, la législation stipule qu’aucune image ne peut être enregistrée en survolant des personnes. Ainsi, nombreux sont les Ruthénois et les touristes, piétons comme automobilistes, à avoir assisté à la prise de vue, la tête en l’air sous un soleil de plomb.

Du nord au sud

Outre la cathédrale Notre-Dame de Rodez, l’équipe de «Des racines et des ailes» s’est intéressée aux hôtels particuliers du piton (Séguret, Bonald, maison d’Armagnac, entre autres). Dans le département, les professionnels ont longuement sillonné le Nord-Aveyron, mais aussi la vallée du Lot, les rougiers de Marcillac, Bournazel, la Couvertoirade, et le Ségala à la rencontre de plusieurs Aveyronnais.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

331 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Appartement renové proche [...]

377 €

DANS IMMEUBLE RECENT AVEC CAVE ET PARKING AERIEN SECTEUR CALME - PROCHE IU[...]

31 €

RODEZ : Centre Ville, emplacement de parking dans garage double.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir