Le Roc serre encore les rangs

  • Si 17 joueurs figuraient  à l’entraînement mercredi, le coach Milenko Kojic (tout à droite) peut compter cette saison sur un effectif de 20 éléments, dont plusieurs sont issus des équipes de jeunes et un seul professionnel (Domen Pogacnik).
    Si 17 joueurs figuraient à l’entraînement mercredi, le coach Milenko Kojic (tout à droite) peut compter cette saison sur un effectif de 20 éléments, dont plusieurs sont issus des équipes de jeunes et un seul professionnel (Domen Pogacnik). José A. Torres / José A. Torres
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Avec des moyens toujours contraints, un recrutement limité et un nouveau format de championnat qui ne le favorise pas, le Roc débute samedi à Angers une saison 2016-2017 de N1 de tous les dangers. Pour autant, l’objectif reste le maintien. Et le club de la préfecture a de solides arguments pour y parvenir.

Ce samedi 3 septembre sur les coups de 20h30, chez le relégué de Pro D2 Angers, le Rodez Onet-le-Château Aveyron handball débutera une nouvelle campagne en nationale1 masculine. Une saison qui s’annonce longue et palpitante, mais placée une nouvelle fois sous le signe de la rigueur. «On attend le rapport du commissaire aux comptes qui devrait intervenir mi-septembre. Mais la saison dernière, on a bien commencé à épurer la dette», détaille le coprésident du club, Olivier Ferrand. Un passif qui s’élevait, toujours selon lui, à environ 70.000 euros au départ et qui a été amoindri d’un petit tiers. Néanmoins, l’effort doit perdurer et le budget est donc bloqué «aux alentours des 400.000 euros». Et Olivier Ferrand de prévenir: «On a toujours une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. La Fédé nous laisse encore deux saisons pour épurer la dette. Si ce n’est pas le cas, ce sera rétrogradation.»

Jeu différent

Alors forcément, au chapitre des transferts, la case «arrivées» n’est pas très fournie. Deux joueurs sont venus compenser quatre départs. Pas suffisant pour un président dont le club visera une nouvelle fois le maintien. Mais pas si handicapant que cela pour son coach, Milenko Kojic. «D’une manière générale, je ne crois pas que le groupe soit moins fort», a-t-il confié. «Ce qui est sûr, c’est qu’il est différent. Et qu’ainsi, le jeu que l’on produira sera bien différent. Nos stratégies aussi.» Ainsi, les deux recrues, Florent Zaïre et Tom Garcelon, un ancien du Roc passé notamment par la D1 avec Aurillac, devraient vite devenir des cadres d’une équipe portée également par plusieurs jeunes issus du club. «Je compte sur eux», souligne d’ailleurs un Milenko Kojic qui sait parfaitement que cette saison, plus que jamais, disposer d’un groupe étoffé sera capital. Car la nouvelle formule de compétition allonge la durée du championnat et donc, forcément, ses aléas. D’ailleurs si le Bosnien vise aussi le maintien, il espère bien «jouer les trouble-fête» et pourquoi pas aller chercher une 2e place en première phase synonyme de maintien acquis très tôt.

A.Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

75000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez!Appartemen[...]

159000 €

A VENDRE - Bel appartement T3 d'environ 67 m² disposant d'une terrasse avec[...]

647 €

LOCATION APPARTEMENT T2 RODEZ SANS FRAIS D'AGENCEUn sas d'entrée avec placa[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir