Street jam. Une 5e édition à Rodez en attendant... le skate park

  • Les membres des différents collectifs de sports urbains de l’agglomération (Rodez, Onet, Luc) se sont réunis dans un même collectif pour peser plus fort dans le projet de réalisation d’un nouveau skate parc.
    Les membres des différents collectifs de sports urbains de l’agglomération (Rodez, Onet, Luc) se sont réunis dans un même collectif pour peser plus fort dans le projet de réalisation d’un nouveau skate parc. José A. Torres / José A. Torres
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La 5e édition de ce concours mêlant skate, BMX et trottinette se déroulera ce week-end sur l’esplanade des Rutènes.

L’union fait la force. Ce proverbe qui s’est maintes fois vérifié, vient d’être remis au goût du jour par des jeunes riders du Grand Rodez. Amateurs de sports urbains (skate, BMX, trottinette), ces jeunes sont, pour la plupart, adhérents dans l’un des trois collectifs de sports urbains de l’agglomération ruthénoise rattachés aux MJC de Rodez, Onet-le-Château ou Luc.

Désormais aussi réunis au sein d’un seul collectif, ils espèrent que «leur voix sera davantage entendue... et écoutée», pour qu’aboutisse enfin le projet de skate parc sur le territoire. «Cela fait 6 ans qu’on en parle avec les élus et il n’y a toujours pas l’ombre d’un projet, remarque Fabien Zanconato. Pourtant, la demande existe», poursuit celui qui milite depuis le début pour la réalisation d’un tel équipement à Rodez.

Malgré le peu d’espace disponible pour pratiquer, le collectif ruthénois compte toujours une trentaine de membres. «On a déjà été beaucoup plus nombreux, mais, ne voyant rien arriver, certains se sont lassés et préfèrent désormais rider par leurs propres moyens dans les skate-parcs d’Albi, Aurillac ou Millau.»

Une ville plus moderne

«Rodez a changé de visage, ajoute Medhi, également membre du collectif ruthénois. La ville est résolument plus moderne, avec le cinéma, les musées, les places et les rues rénovées. Il y a également beaucoup d’étudiants et cela devrait aller encore crescendo avec le projet de campus universitaire qui va bientôt se concrétiser. Parmi tous ces jeunes beaucoup sont adeptes de sports de glisse. Et puis s’il y a un skate park digne de ce nom cela ne va pas manquer de susciter de nouvelles vocations. Alors, qu’est-ce qu’on attend?» 

La réponse à cette question ne devrait pas arriver de sitôt. Car, interrogée à ce propos, lors d’une conférence de presse à la MJC, l’adjointe ruthénoise Monique Herment-Bultel s’était contentée de rappeler, «qu’une réflexion est en cours». Pas de quoi décourager les membres du collectif qui misent sur la tenue, ce week-end, à Rodez, du 5e Street jam pour démontrer que «les sports urbains ont toute leur place ici.» Ce genre de rencontres qui devrait réunir une centaine de riders, dont certains d’excellent niveau, draine énormément de monde. «C’est très visuel et parfois spectaculaire. Cela vaut vraiment le coup d’œil», conclut Nora Triby de la MJC de Rodez. 

RB
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

370 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 2 Pièces secteur FaubourgEn[...]

277 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Pièce principale avec coin c[...]

378 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Pièce principale donnant côt[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir