IUT de Rodez : beaucoup de demandes et peu d’élus

  • Les premières années en IUT qui sont rentrées hier peuvent mesurer leur chance d’avoir été sélectionnés pour effectuer leurs études. Certaines sections comme carrières juridiques a reçu cette année 800 demandes pour 28 places.
    Les premières années en IUT qui sont rentrées hier peuvent mesurer leur chance d’avoir été sélectionnés pour effectuer leurs études. Certaines sections comme carrières juridiques a reçu cette année 800 demandes pour 28 places. José A. Torres / José A. Torres
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’IUT de Rodez a reçu 4 500 demandes pour 700 places disponibles.

L’IUT de Rodez a ouvert ses portes hier, aux premières années, en attendant la rentrée des étudiants de licence professionnelle et générale. S’il est encore trop tôt pour donner des chiffres précis, Jean-Yves Bruel, le directeur de l’établissement dit crouler sous les demandes. Sur la capacité globale de 700 places, l’IUT a reçu 4500 vœux d’inscription.

«Nous avons reçu 800 demandes pour la section carrières juridiques qui comprend 28 places. Il faudrait presque créer un deuxième groupe, mais le manque de moyens ne le permet pas», regrette Jean-Yves Bruel. Cette formation récente n’est pas la seule à être victime de son succès. Info-Com en est à 500 demandes pour 28 places, quand celle du GEA (Gestion des entreprises et des administrations) tient son rythme de croisière de 700 demandes annuelles pour 80 places.

Autant dire qu’avec en plus la création d’une nouvelle licence (lire par ailleurs), l’IUT commence déjà à être à l’étroit dans ses murs. En attendant, l’arrivée de la nouvelle université, l’IUT travaille sur un catalogue de formations continues pour les adultes. L’établissement s’est donné pour objectif d’étoffer l’offre aux entreprises, sans toutefois «concurrencer les organismes de formations existant», précise Jean- Yves Bruel.

Actualité oblige, l’université Toulouse Capitole dont dépend l’IUT a entrepris de mettre en place tout le système de sécurité. «Les accès seront systématiquement contrôlés par de la vidéosurveillance. Nous sommes aussi en train de mettre en place un système de sonorisation de l’IUT. Il nous permet d’alerter le personnel et les étudiants en cas d’incendie, mais aussi en cas d’attaques terroristes avec des messages codés», ajoute le directeur.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir