Culture et Loisirs

Un livre, une expo et 3 jours de fête chez Mastigo

  • Les tiroirs de «Miqueto» débordent d’idées et de projets. Mais il le dit : « C’est grâce à Gisou, mon épouse, que j’ose les montrer.»
    Les tiroirs de «Miqueto» débordent d’idées et de projets. Mais il le dit : « C’est grâce à Gisou, mon épouse, que j’ose les montrer.» Lola Cros -
Publié le / Modifié le S'abonner

Culture. La Maison carrée Mastigo, haut-lieu ruthénois de création et de bonne humeur, ouvre ses portes ce week-end afin de dévoiler une actu croustillante.

Wilfried Ruprecht Mastigo n’existe pas. Enfin si, puisque Dominique Laurens garde sa photo bien au chaud et se revendique biographe de ce mystérieux aïeul. Véritablement, la question ne se pose pas: Wilfried Ruprecht Mastigo n’existe pas. Le pauvre homme ne sert que d’alibi, «joyeux» certes, à un Dominique Laurens survolté. Un délire vieux de 12 ans qui continue d’alimenter l’imagination galopante du Ruthénois, psychologue par ailleurs et plus connu sous le pseudo de Miqueto.

«Grâce à WairM (le petit nom de Wilfried Ruprecht Mastigo, NDLR), j’avance masqué. Comme un prête-nom qui me permet de jouer à un jeu fantaisiste», explique l’artiste. Alors, tous les jours, Dominique Laurens écrit. Des pensées, des aphorismes, des questionnements. Passionné des mots, de leur sonorité, des notes et des dictionnaires aussi, Dominique Laurens aime évoluer hors cadres, tout comme il se plaît à faire des grands écarts créatifs du théâtre à la musique avec sa troupe Le Strapontin des Mastigophores (lire par ailleurs).

Cholestérol

De ses milliers de pages griffonnées, Dominique Laurens a isolé 501 définitions «à la Wilfried Ruprecht Mastigo». De bohémien à cholestérol, de nombrilisme à gravitation. Toutes sont ainsi compilées dans un petit livre intitulé «Classiques Mastigo - Wilfried Ruprecht Mastigo» à la manière des Classiques Larousse: cette collection qui, en moins de cent pages, expliquait les classiques de la littérature, de Molière à Racine, en passant par Voltaire et Beaumarchais. Même couverture violine, même médaillon dans lequel l’on retrouve le portrait peinturé de l’aïeul imaginaire.

Ce week-end, la maison Mastigo ouvrira ainsi ses portes aux curieux pour trois jours. Au-délà de la découverte du livre signé de Dominique Laurens, de dégustations de vins et de «surprises musicales», ce dernier a concocté une exposition inédite sur le même thème: à savoir des collages, à partir d’affiches arrachées -l’autre passion de Miqueto -, illustrant 26 définitions tirées du livre.

Vendredi à partir de 18 heures, samedi et dimanche de 10 heures à 20 heures. Entrée libre. 7€. Place Clémenceau (à côté du musée Denys-Puech).

Lola Cros
L'immobilier à Rodez

302 €

Situé proche de l'IUT et du centre ville de RODEZ, venez découvrir ce stud[...]

152000 €

Dans le cœur historique de Rodez, au calme entre l'ancien évêché et la cath[...]

581 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Entrée, cuisine avec placard[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir