Formation : la fonction publique territoriale en ses murs

  • L’inauguration officielle a eu lieu en présence des représentants départementaux, régionaux et nationaux.
    L’inauguration officielle a eu lieu en présence des représentants départementaux, régionaux et nationaux. Xavier Buisson / Centre Presse Aveyron / Xavier Buisson / Centre Presse Aveyron
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Les agents de la fonction publique territoriale sont 7400 dans le département et, chaque année, 1500 d’entre eux sont formés par le centre national de la fonction publique, dont les locaux ruthénois ont été inaugurés cette semaine.

Après huit mois de fonctionnement, l’antenne aveyronnaise du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) a été inaugurée en présence de François Deluga, président national et de Jacques Pouget, délégué du CNFPT. Employés municipaux (policiers, jardiniers, ATSEM, etc.), sages-femmes ou médecins des centres médico-sociaux...

Les agents territoriaux sont 7400 dans le département et c’est désormais rue du Docteur Mathieu, à la ZAC de la Gineste à Rodez, que 1500 d’entre eux viendront chaque année se former. Les locaux de 400 m2, peuvent désormais recevoir 100 stagiaires dans l’une des quatre salles équipées de tableaux numériques. L’une d’elle dispose d’un système de visioconférence et peut retransmettre en direct des rencontres organisées à Toulouse ou dans d’autres centres.

Si 70% des formations ont lieu dans les locaux de la Zac de la Gineste, d’autres sont proposées à l’extérieur. C’est ainsi que, dernièrement à Bozouls, des employés municipaux ont reçu la visite d’un formateur qui leur a expliqué les nombreux secrets de la fabrication d’un mur en pierres sèches. Par ailleurs, des notions relatives à la laïcité et à la prévention de la radicalisation religieuse seront prochainement intégrées à certaines formations. Le CNFPT a vocation à concevoir et dispenser des formations aux agents territoriaux, et ce tout au long de leur vie professionnelle. À l’échelle du pays, elles concernent 1,8 million d’agents.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir