A Cransac, Da Cunha veut reprendre sa couronne

  • Pour sa 10e édition, le rallye des Thermes a changé sa formule.
    Pour sa 10e édition, le rallye des Thermes a changé sa formule. Archives Jean-Louis Bories / Archives Jean-Louis Bories
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Rallye des Thermes. Vainqueur lors des six premières éditions (2007-2012), Jean-Michel Da Cunha tentera de renouer avec une victoire qui lui échappe maintenant depuis trois ans à Cransac.

Pour ce 10e anniversaire, Bruno Camboulas le président de l’écurie Défi Racing, organisatrice du rallye, a concocté quelques surprises de taille aux participants du week-end. Exit la spéciale de Lugan, remplacée par celle d’Auzits, à parcourir deux fois dont une... de nuit ce soir.

« C’est une spéciale très technique, avec du sinueux, du bosselé, des virages à l’aveugle. Bref, une vraie spéciale de rallye ! Avec l’avantage pour les petites voitures qui pourront cette fois tirer leur épingle du jeu car la puissance ne fera plus tout », nous fait saliver Bruno Camboulas. Quant à celle de Rulhe qui sera parcourue à trois reprises demain, son parcours a été modifié à plus de 40 % ! « C’est surtout pour réduire les liaisons de telle sorte que les concurrents et les spectateurs ne soient pas emmenés à se croiser sur route ouverte », explique l’organisateur. Autre modification, Montbazens qui servait habituellement de parc d’assistance servira désormais de parc d’arrivée et de départ, l’assistance étant, elle, déplacée à Cransac.

Côté sportif, cette 10e édition ne sera pas en reste non plus ! Le sextuple vainqueur de l’épreuve Jean-Michel Da Cunha tentera, au volant de sa Peugeot 208 R5, de renouer enfin avec une victoire qui le fuit depuis 2012, la dernière en date. Il sera notamment opposé à Laurence et François Pélamourgues (Clio R3), vainqueurs en 2013, et l’équipage de Julien Marty (Mitsubishi Evo 9), en 2014. En revanche, le tenant du titre Paul Lamouret ne sera pas de la partie... Outre ces prétendants au podium, ils ne seront pas moins de 108 équipages à prendre le départ.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir