Dans le dur, le Roc veut y croire face à Pau

  • Gaël Robert et le Roc voudront relever la tête ce soir et enregistrer leur premier succès de la saison, qui plus est devant leur public de l’Amphithéâtre.
    Gaël Robert et le Roc voudront relever la tête ce soir et enregistrer leur premier succès de la saison, qui plus est devant leur public de l’Amphithéâtre. Archives Jean-Louis Bories / Archives Jean-Louis Bories
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Nationale 1 masculine (4e journée). Défaits lors de leurs trois premiers matches, les Ruthéno-Castonétois accueillent Pau-Nousty ce soir (20h15) à l’Amphithéâtre.

Une première. Oui, voilà après quoi les Rocistes courront ce soir, dès 20 h 15 devant leur public de l’Amphithéâtre : une première victoire cette saison en Nationale 1. Car après trois journées (dont deux déplacements), ils n’ont connu que le goût amer du revers. Eux qui veulent assurer leur maintien au 3e niveau national, ne peuvent plus enchaîner les défaites.

Alors ce soir, même si c’est Pau en face, « une très bonne équipe, qui fait d’ailleurs partie des quatre qui joueront la montée » pour le coach aveyronnais Milenko Kojic, rien ne comptera plus que de décrocher les trois points du succès. « On fait le dos rond, il faut qu’on laisse passer l’orage », explique un technicien rouergat qui peste contre l’absence du gaucher Yoanne Brevel (lire par ailleurs), qu’il estime fortement préjudiciable pour son équipe. En cause, « des automatismes qui sont perturbés ».

Autre explication : « Des choses que nous avons corrigées entre nous au niveau de certains comportements. » Milenko Kojic n’en dira pas davantage à ce sujet. Mais il espère que cela aussi permettra de régler un problème récurrent de son groupe cette saison : la gestion des 20 dernières minutes. Histoire aussi d’éviter que la peur ne s’installe dans l’équipe. Celle qui peut crisper, frustrer et rendre une saison très compliquée. « On ne panique pas », rétorque l’entraîneur rociste.

Et pour continuer à avancer sereinement, mais aussi éloigner les affres d’une crise sportive qui point, ses hommes donneront tout pour connaître ce soir une première.

A.P.
Voir les commentaires
Réagir