Caravane contre le cancer: message reçu 5 sur 5

  • Les bénévoles sont revenus d’où ils étaient partis, Laissac, dans une ambiance des plus conviviales.
    Les bénévoles sont revenus d’où ils étaient partis, Laissac, dans une ambiance des plus conviviales. Lola Cros / Lola Cros
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La caravane du dépistage est arrivée hier à Laissac, après une semaine à sillonner l’Aveyron. Le comité de sensibilisation, ravi, s’est dit « reboosté » par cette expérience originale.

Ils ont serré le frein à main, hier, sur les coups de midi. La joyeuse troupe ne s’était rencontrée que sept jours auparavant, on les aurait pourtant crus amis de longue date. Au total, ils étaient une bonne trentaine de bénévoles, répartis dans dix-huit 2CV ou voitures de collection pour sillonner l’Aveyron. Avec des haltes prévues dans plusieurs dizaines de villages aveyronnais. Ce qui aurait pu ressembler à un délire de « deuchistes » passionnés, comme on en a vu débarquer des milliers à Sévérac au printemps, n’en était rien.

Sensibiliser au dépistage

En effet, la caravane de 2CV portait un message des plus sérieux : à savoir la sensibilisation des populations au dépistage des cancers du sein, du colon ou encore de l’utérus, notamment en milieu rural. Une idée originale, imaginée par le comité de sensibilisation aveyronnais en partenariat avec plusieurs acteurs économiques et institutionnels locaux, à laquelle étaient associés concerts, cafés-débats, conférences, etc. Et il va sans dire que l’initiative a rencontré un vif succès. « Le coup de communication est réussi ! », se félicitent les organisateurs qui entendaient créer le buzz autour de cette caravane, comme le mammobile il y a quelques années. « C’est une formule dynamique qui interpelle les gens dans les villages que nous traversons et qui sert notre message, à savoir inviter les gens à se faire dépister régulièrement », explique Laurence Michelutti, la très active présidente du comité.

87 000 Aveyronnais concernés

Entre deux tranches de franche rigolade parmi les bénévoles « deuchistes », cette dernière s’est félicitée de voir son association reboostée par l’opération. Il en va de même pour les «deuchistes», enchantés d’avoir découvert l’Aveyron et « carburé » à la fouace pendant une semaine. Nul doute que l’opération sera renouvelée, peut-être tous les deux ans. Rappelons que 87 000 Aveyronnais sont concernés par le dépistage des cancers.

Lola Cros
Voir les commentaires
L'immobilier à Laissac-Sévérac L'eglise

700 €

Maison de type 5 avec jardin, garage et remise, composée d'une cuisine équi[...]

49680 €

Situé à moins de 5 minutes de laissac dans un environnement au calme avec v[...]

172000 €

C'est une maison en pierre, adossée à la forêt, on y vient à pied, on ne fr[...]

Toutes les annonces immobilières de Laissac-Sévérac L'eglise
Réagir