OGM: l'affaire tournesol fait des vagues

  • Le collectif anti OGM31 dénonce une cargaison de tourteau de tournesol contenant du soja OGM pour la Sodevial à Villefranche, filiale d'Unicor.
    Le collectif anti OGM31 dénonce une cargaison de tourteau de tournesol contenant du soja OGM pour la Sodevial à Villefranche, filiale d'Unicor. Centre Presse / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

A la Solevial, à Villefranche, une cargaison pour la filiale d’Unicor contenait du soja OGM. Un collectif est passé mardi à l'action.

« On n’a rien à faire ici ! » Et pourtant ils en ont avalé des kilomètres depuis Caylus, dans le Tarn-et-Garonne, pour se retrouver devant le bâtiment de la Solevial, à la zone des Gravasses. Des membres du collectif anti OGM31 (ils étaient une vingtaine) étaient venus, mardi après-midi, dans l’espoir de rencontrer la direction. La raison relève de l’insolite. En janvier dernier, un camion s’est renversé et a répandu son chargement chez un particulier à la sortie d’un virage de la côte de Caylus. Selon le document d’affrètement, il portait 23 tonnes de tourteau de tournesol chargé en Espagne. « Et, d’après une analyse réalisée par un laboratoire certifié, le tourteau de tournesol contient du soja transgénique nécessitant une déclaration en bonne et due forme. » Le chargement était destiné à cette filiale d’Unicor spécialisée dans la fabrication d’aliments pour animaux.

Importation

Reçu par le président Jean-Claude Virenque et le directeur Sylvain Claveria du site, et par quelques gendarmes pour prévenir tout débordement, le collectif a dépêché trois de ses membres pour « un entretien réalisé de façon agréable ». « Ils nous ont tout d’abord déclaré que le produit renversé n’était pas entré chez eux, a expliqué le porte-parole. La cargaison a été achetée à Cargill, une entreprise qui se fournit partout dans le monde en fonction des cours du marché. Et ils ne peuvent pas avoir du tournesol dans la région car il n’y en a pas. Ils n’étaient d’ailleurs pas au courant de l’existence d’OGM dans cette cargaison. Ils ont bien insisté sur le fait que tous les produits qui entraient chez eux étaient analysés et qu’à ce jour, ils n’avaient jamais trouvé d’OGM. » Sollicitée après cette entrevue, la direction, par la voix de son président, n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet, préférant attendre la suite des événements pour apporter, si le besoin s’en faisait sentir, un éclairage supplémentaire.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

59675 €

Dans un quartier calme et résidentiel à proximité de toutes commodités. Bea[...]

1275 €

Résidence neuve sécurisée "Le Clos Des Consuls", appartement T3 de 112 m2 [...]

109000 €

Appartement de Type 2 de 45 m² au troisième et dernier étage d'un immeuble [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir