L'élevage en vedette au sommet européen de Cournon

  • Les élevages seront en vedette
    Les élevages seront en vedette Philippe Routhe / Philippe Routhe
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Élection présidentielle à l’horizon et crise de l’élevage promettent à ce salon qui s’ouvre aujourd’hui quelque temps forts...

Au gré de la météo, la chaîne montagneuse du Puy-de-Dôme se voit de plus ou moins loin. Il en est de même pour le sommet de l’élevage de Cournon-d’Auvergne. Au gré de l’actualité, il est plus ou moins visible. Ainsi l’an passé, avec la crise de la FCO freinant le déplacement des cheptels bovins, le Sommet était plongé dans une sorte de brouillard qui l’a plus ou moins fait passer inaperçu. Cette année, en revanche, la 25e édition pourrait se voir de loin.

Les éleveurs, confrontés entre autres à un effondrement des cours du broutard et une crise laitière récurrente ne sont ne semble-t-il pas prêt à brosser dans le sens du poil les différentes personnalités politiques qui traverseront les allées du Zénith de Cournon. François Hollande en premier lieu. Le président de la République pourrait en effet, jeudi, mettre un pied dans la grande ferme du massif central, aux côtés de Stéphane Le Foll, « le » ministre de l’Agriculture du quinquennat. Avant eux, le commissaire européen à l’agriculture, l’Irlandais Phil Hogan, est également attendu au milieu des deux mille bêtes du sommet. La conférence de presse qu’il doit donner mercredi est très attendue des éleveurs, en attente d’une régulation du marché européen et de mesures fortes. 

Les candidats à la primaire de la droite seront également légion, de Le Maire à Fillon en passant par Sarkozy, pour tenter de récupérer un électorat qui file perceptiblement vers l’extrême droite, et sa porte-étendard Marine Le Pen, attendue également à Cournon. Ce défilé de personnalités prouve un tant soit peu que l’agriculture, et en particulier le milieu de l’élevage, fait l’objet de nombreuses attentions. Il est vrai aussi que la vitrine est belle. ce ne sont pas les Aveyronnais qui diront le contraire.

Le National aubrac organisé en 2014 reste d’ailleurs un temps fort de ce Sommet. Cette année, les éleveurs du département seront encore nombreux pour mettre en lumière leur savoir-faire (lire par ailleurs), que ce soit en race à viande ou en race laitière. Le Sommet de l’élevage de Cournon se présente en effet comme une vitre internationale du savoir-faire, avec 85 000 visiteurs attendus sur les trois jours. Si bien que ce rendez-vous devrait bel et bien se voir de loin et pas seulement en raison des coups de gueules qui sont à prévoir derrière le cul des vaches.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir