Rodez sous une bonne étoile

  • Il a fallu attendre la 90e minute avant la libération. Auparavant, personne n’avait réussi à prendre le dessus.
    Il a fallu attendre la 90e minute avant la libération. Auparavant, personne n’avait réussi à prendre le dessus. Jean-Louis Bories
  • Rodez sous une bonne étoile Rodez sous une bonne étoile
    Rodez sous une bonne étoile
  • Rodez sous une bonne étoile Rodez sous une bonne étoile
    Rodez sous une bonne étoile
Publié le

CFA (8e journée). Alors qu’il se dirigeait tout droit vers un nul 0-0 sans saveur, le Raf a arraché un succès lourd de sens à la 90e minute : ce matin, il est leader.

Au bout de la nuit puis au bout de l’ennui. En une semaine, on ne peut pas dire que le Rodez Aveyron football a cherché à faire dans l’originalité. Qu’importe, ce matin, il doit franchement s’en satisfaire. Voire même un peu plus, puisqu’il siège seul en tête du championnat, Fréjus et Toulon n’ayant pu jouer en raison des intempéries. Mais une semaine tout pile après avoir arraché sa qualification pour le 6e tour de Coupe de France après 120 minutes de jeu et une séance de tirs au but irrespirable face à Castanet (3-3, Tab 4-3), le moins qu’on puisse dire donc, c’est qu’il a joué au maître du suspense, hier. Face à Hyères, il a même poussé le vice un peu plus loin en allant signer une victoire 1-0 au bout du bout du temps réglementaire et d’une prestation à la limite du passable.

Quand ça se répète, c’est qu’il faut s’en préoccuper, devait se dire Laurent Peyrelade à la 90e minute, lorsque Pierre Bardy a tendu son pied droit pour pousser au fond une partie de billard dans la surface de réparation. Ce but n’empêchera pas la réflexion tant son Raf est apparu à court de beaucoup trop de choses hier, malgré le sentiment du travail accompli et l’abnégation. D’idées, d’abord, face à un bloc de Hyères ultra-compact, autour d’une défense à cinq. Peut-être ce système l’a-t-il perturbé. Toujours est-il que mis en perspective avec les problèmes déjà entrevus face à Marssac, Martigues puis Castanet, cela commence à se voir. Et à prouver aussi que, lorsqu’il doit faire le jeu, ce Raf a bien du mal à prendre les clés.

Pour preuve, avant que Ressa ne soit expulsé, les partenaires de Sébastien Da Silva ne s’étaient pas procuré la moindre occasion.

A nouveau inviolé

Cela dit beaucoup. Ensuite, seuls Bardy, déjà, d’une tête (69e), puis Coupin, tombé sur un gardien inspiré (75e), ont réveillé Paul-Lignon. Bien sûr, et comme avait averti Peyrelade durant la semaine, le tempérament tout sauf joueur de Hyères annonçait ce type de rencontre. Mais cela n’expliquera pas le nombre incalculable de longs ballons, de transmissions manquées ou le manque de rythme et de liant.

Cela en fait tout de même des choses à revoir. Le succès n’occulte pas tout. Il le rend plus agréable. Comme le fait d’avoir gardé les cages inviolées, pour la première fois depuis trois rencontres. Ce matin, cette victoire confirme quand même un fait : après avoir mangé son pain noir la saison dernière, le Raf actuel évolue sous une bonne étoile de confiance et de réussite dont on se demande bien jusqu’où elle l’escortera. 

Rodez sous une bonne étoile
Rodez sous une bonne étoile
     
Rodez sous une bonne étoile
Rodez sous une bonne étoile

Maxime Raynaud
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

395 €

A louer T1 Bis de 37.40 m2 proche IUT Cuisine aménagée de placards et équip[...]

262 €

APPARTEMENT AVEC CUISINE EQUIPEE ET PLACARD DE RANGEMENT CHAUFFAGE INDIVIDU[...]

485 €

Appartement de type 2, d'une surface de 42 m2, comprenant : - Une entrée av[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?