Grand Rodez Ruthénois

Le Festiboeuf redore l’image de la filière

  • Les gagnants du concours posent fièrement devant leurs animaux primés.
    Les gagnants du concours posent fièrement devant leurs animaux primés. - Philippe Henry
Publié le / Modifié le S'abonner

Concours. Cette année, 250 animaux ont été présentés.

Pour Jérôme At, le président du Festiboeuf de Naucelle, l’espoir est de nouveau dans le pré. Après plusieurs crises successives, le renouveau de la filière bovin viande « semble se profiler ». Au plus près des éleveurs, de part son métier de négociants mais également en tant qu’organisateur de ce concours qui rassemble des bêtes d’exceptions, Jérôme At l’assure : « Cette année, la qualité des animaux présentés a été unanimement reconnue, les prix de vente ont été bons, et sur les 250 animaux présents, tous ont été achetés. »

Par ailleurs, la filière viande a souffert, ces derniers mois, de ces images choquantes tournées dans plusieurs abattoirs français. « Il m’est aussi insupportable de voir ces images, commente Jérôme At. Mais elles sont loin de représenter la majorité des éleveurs. Une partie des agriculteurs travaille avec respect des animaux et leur apporte le plus grand soin. Il n’y a qu’à voir comment les bêtes sont entretenues avant d’arriver ici. Un agriculteur qui n’aimerait pas ses animaux, ne ferait pas cela. »

Salon du goût aussi

« En trente années de métier, je n’ai jamais pu constater de pareil traitement sur les animaux », poursuit-il. Ce soin de la qualité et des produits passe également par le Salon du goût, organisé depuis maintenant deux ans en parallèle de Festiboeuf. « Les produits présentés sont d’excellentes qualités, et illustrent encore le savoir-faire de nos agriculteurs. »

Réagir