CV Vidéo. Quand les Aveyronnais tentent leur chance sur la toile

  • Edith Pradalié : "Aller, vers un aboutissement professionnel est en cours. Trouver son emploi "idéal", j'y crois."
    Edith Pradalié : "Aller, vers un aboutissement professionnel est en cours. Trouver son emploi "idéal", j'y crois." Repro CP
Publié le , mis à jour

Exercice délicat qui peut vite tourner au ridicule, le CV vidéo tente de se faire une place dans le monde de l'entreprise. Rares en Aveyron, certains candidats ont comme Édith Pradalié, 33 ans, décidé de prendre le risque pour trouver un «emploi idéal», explique la jeune femme, «celui dans lequel je pourrais me réaliser et m'investir pleinement».

Fruit de la collaboration avec Marion Fournier, journaliste reporter d'images et amie de longue date, le CV mis en ligne depuis plus d'un mois, a semble-t-il trouvé son public, plutôt large. «Je ne voulais pas cibler un secteur ou un métier en particulier. Ce que l'on veut n'est pas forcément le meilleur pour soi. Garder les portes ouvertes à toutes opportunités me semblait plus judicieux, d'autant que je n'ai aucune limite géographique.»

«Boulot idéal»

Un parti pris qui semble avoir porté ses fruits.  «J'ai reçu environ une quinzaine d'offres, notamment dans le business développement, le marketing relationnel, et dans le commerce", résume la jeune femme qui vient d'accepter un poste en attendant  «mon boulot idéal» «Mon patron encourage mon audace et accepte mes absences pour des entretiens. C'est rare pour le souligner».

Enthousiaste, sincère et déterminée, Édith Pradalié compte désormais sur les réseaux sociaux et professionnels pour optimiser ses chances. «Chaque personne qui partagera ma vidéo contribuera à mon succès et se fera vecteur de ma réussite». 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?