Les collectifs Stop Linky manifestent à Rodez

  • Les collectifs Stop Linky manifestent à Rodez
    Les collectifs Stop Linky manifestent à Rodez
Publié le , mis à jour

Comme chaque année, depuis qu’il a pris ses fonctions, le directeur territorial d’Enedis (anciennement ErDF), Hervé Simmonot, a convié les maires et décideurs aveyronnais à une rencontre sur le rôle de la filiale d’EDF. L’occasion devant près de 200 convives dont une majorité d'alus de faire le point sur les projets aveyronnais d’Enedis, avec son directeur territorial. L'occasion aussi pour les collectifs Stop Linky de dire tout le mal qu'ils pensent du nouveau compteur communicant.

Devant la salle des fêtes, les manifestants, une cinquantaine, ont demandé «un moratoire pour les villes ou l'installation a commencé sans aucun respect pour les habitants». Convaincus de la dangerosité du système sur la santé, tous invitent maires et abonnés à refuser tout bonnement l'installation du compteur. «Les communes doivent protéger les habitants des projets économiques des sociétés privées, qui ont des effets néfastes sur la santé, plaide un manifestant. Des villes comme Agen, Carmaux ont refusé. On en dénombre 230 en France. Il est encore temps».

«Linky n’est pas un compteur mouchard »

«C’est un compteur qui s’impose à tous, dans un cadre réglementaire, conteste pour sa part le directeur d’Enedis. Environ 200 délibérations défavorables ont été prises au niveau national par des collectivités, dont 7 ou 8 en Aveyron. Ca reste à la marge. Je rappelle que cela permet d’injecter 5 milliards d’euros dans l’économie et de créer environ 10 000 emplois sur 6 ans, avec un marché mondial estimé à un milliard d’euros, qui devrait profiter aux 6 entreprises françaises chargées de la fabriquer.»

Et Hervé Simmonot de poursuivre. « Linky permet de mieux cerner sa consommation et de mieux la gérer, avec plus de prestations à distance. Ca va aussi faciliter le dépannage et la gestion du réseau, notamment pour les petits producteurs. Il convient également de tordre le cou à quelques rumeurs, en redisant que Linky n’est pas un compteur mouchard et qu’il n’émet pas plus d’ondes électromagnétiques que l’ancien. » À ce jour, 15 000 compteurs communicants ont été posés en Aveyron, sur 195 000. L’opération doit se poursuivre jusqu’en 2021.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?