Coupe de France. A Luc-Primaube, l’union fait la force

  • Dimanche, dans les vestiaires toulousains, les Luco-Primaubois ont fêté comme il se doit une qualification historique. Max.R.
    Dimanche, dans les vestiaires toulousains, les Luco-Primaubois ont fêté comme il se doit une qualification historique. Max.R. Max.R.
Publié le

Foot. Pour la première fois de son histoire, le club luco-primaubois s’est qualifié dimanche après sa victoire au Toulouse AC (4-0) pour le 7e tour de la coupe de France. Une performance qu’il doit à un calme et des « anciens » bien présents.

On ne sait pas si le terme leur convient. Mais depuis dimanche après-midi, il y a fort à parier que les « anciens » s’en accommodent. Luc-Primaube est pour la première fois de son histoire qualifié pour un 7e tour de Coupe de France, il est le seul Aveyronnais à accompagner le Rodez Aveyron football à ce 1er tour Fédéral, et avec tout cela c’est aussi le symbole d’une osmose réussie qui se dégage. « Ces joueurs le méritent », disait Paolo Teixeira, l’entraîneur, dimanche après la large victoire 4-0 sur le synthétique du Toulouse AC. Le technicien, qui vit sa deuxième saison à la tête de l’effectif, est au moins tout autant à féliciter.

L’union qui se dégage de son groupe n’est pas le fait du hasard. Elle tient aussi énormément à ces fameux «anciens», qui sans non plus présenter des âges canoniques sont devenus au fil des saisons les garants d’une certaine idée du LPFC. Dimanche, le succès en Haute-Garonne était en ce sens éclatant. Albi, le point de départ Lorsque le bateau a tangué en première période, que le Tac a tenté de faire dérailler le train vert par le jeu ou la parole, les Laurent Poujol, Brice Ramondenc, Alex Vignolle, Guillaume Laneau et Valentin Bertrand ont tenu la baraque un peu plus fort. Sans paniquer.

 « Cette coupe nous fait du bien »

«Pour eux, je suis encore plus content », lâchait ainsi le double buteur Rémi Vaysse en les désignant. «C’est beau. C’est un magnifique cadeau, soufflait « Val » Bertrand. Ca nous tenait à cœur de faire enfin un coup avec les autres anciens. » Ce coup, c’est donc celui de la sérénité autant que de la logique. Un calme né d’une discussion aussi fondatrice que la victoire signée en suivant à Albi (3-2), lors du quatrième tour. à cet instant, les jaune et vert, meilleurs Aveyronnais la saison dernière en DH (devant le Raf II et Onet), n’avaient pas remporté un match en championnat (2 défaites et 1 nul).

Depuis, ils n’ont plus perdu. Il n’y a pas de hasard. « Cette coupe nous fait du bien », résume Younès Rahibe, excellent avant-hier. Jeudi matin, Luc-Primaube connaîtra l’identité de son adversaire (match le 12 ou 13 novembre). Il accueillera la nouvelle avec euphorie ou avec un brin de déception. Mais forcément avec calme. Les « anciens » bien campés derrière pour rappeler que l’histoire n’est pas encore terminée. max.r.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

165000 €

NOUVEAUA VENDRE RÉSIDENCE LE BARACOULancement commercial de la résidence LE[...]

92500 €

LAX ,Terrain de 1123 m² à viabiliser, sans vis à vis idéalement situé à 15 [...]

20 €

Place de parking extérieure dans la résidence sécurisée Le Clos Beauséjour [...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?