Musée Denys Puech

Hier encore... le musée Denys-Puech de Rodez

  • Hier encore... le musée Denys-Puech de Rodez
    Hier encore... le musée Denys-Puech de Rodez Centre Presse Aveyron / Centre Presse Aveyron
  • Hier encore... le musée Denys-Puech de Rodez
    Hier encore... le musée Denys-Puech de Rodez Centre Presse Aveyron / Centre Presse Aveyron
  • musee denys puech boutet
    musee denys puech boutet PIXROD / PIXROD
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

C’est le sculpteur Denys Puech, né à Gavernac commune de Bozouls le 3 décembre 1854, qui conçut l’idée de construire un musée abritant ses œuvres ainsi que celles d’autres artistes aveyronnais. Plusieurs emplacements furent envisagés et c’est finalement le vaste plateau Sainte-Catherine qui fut choisi pour recevoir la première pierre de ce musée, le 26 avril 1908. À cette occasion, on donna le nom de Denys Puech au boulevard Sainte-Catherine qui bordait la future réalisation. C’est en grande pompe qu’eut lieu l’inauguration, le 17 juillet 1910. L’événement fut rehaussé par une grande fête aérienne organisée sur l’esplanade du foirail.

Au cours du meeting, Louis Gibert fit un atterrissage forcé près des haras et s’en tira avec une fracture de la jambe. Pendant les années qui suivirent, les édiles furent absorbés par les troubles politiques menaçant le territoire et ce n’est que le 19 mai 1914 que le somptueux édifice ouvrit officiellement ses portes. Construit sous la direction de l’architecte André Boyer, originaire d’Espalion, l’édifice, bâti en belles pierres de taille, ajouré de larges baies vitrées choisies pour mettre en relief les œuvres du maître au rez-de-chaussée, la construction fut l’objet d’au moins deux importantes restaurations, en 1953, et entre 1988 et 1989.

Au fil des années, le caractère académique et très conventionnel du sculpteur imposa aux conservateurs d’accueillir des expositions permanentes d’artistes issus du sérail contemporain. Par leur côté déroutant, certaines soulevèrent quelques « murmures » chez les amateurs d’art classique. En 2012, l’invasion des bull-terriers d’Aurèle dans le sous-sol du musée, ainsi que sur les places de la ville, connut un franc succès. Depuis 2005, six chiens jaunes de l’artiste Aurèle occupent désormais les consoles se détachant de la façade du musée. Les expositions temporaires qui s’y succèdent sont le plus souvent consacrées à des œuvres contemporaines faisant du musée une passerelle entre les créations très académiques de son initiateur et les collections avant-gardistes.

musee denys puech boutet
musee denys puech boutet - PIXROD

Jacques Boutet
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

564 €

LOCATION SANS AUCUN FRAIS D'AGENCE 3 Pièces situé sur le tour de ville à pr[...]

173600 €

Immeuble composé d'un local d'environ 200 m² et de deux T3 d'environ 65 m² [...]

264 €

RODEZ - STUDIO équipé et fonctionnel situé à deux pas du centre ville, à pr[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir