La députée Marie-Lou Marcel ne se représentera pas

  • Marie-Lou Marcel ne veut pas briguer un troisième mandat.
    Marie-Lou Marcel ne veut pas briguer un troisième mandat. Archives José A. Torres
Publié le , mis à jour

Au terme de deux mandats en juin prochain, elle passera la main, pour rester fidèle à ses valeurs.

Elle l’a écrit aux militants socialistes et républicains au cours du week-end et sa décision est manifestement bien réfléchie : la députée Marie-Lou Marcel ne se présentera pas aux législatives de juin pour briguer un troisième mandat.Seule élue à gauche pour représenter l’Aveyron à l’Assemblée nationale, l’élue de terrain pourtant bien implantée dans la seconde circonscription, souhaite passer la main. Sans se départir des principes et des combats qu’elle a toujours menés et défendus : « Je poursuivrai mon engagement dans le milieu associatif et consacrerai plus de temps à ma famille et à mes proches, en restant toujours attachée aux valeurs qui sont les miennes et aux besoins du territoire », prévient-elle.

Durée limitée : une volonté personnelle

Et au nombre de ses valeurs, le non-cumul des mandats qui pourtant, aujourd’hui comme hier, ne l’impacte pas. « Le non-cumul est une règle que je me suis toujours appliquée, car il est l’une des conditions essentielles au renouvellement de la classe politique et aussi l’une des conditions pour que nos concitoyens retrouvent confiance en la politique et en leurs représentants », insiste-t-elle avec une intacte conviction. En fait, c’est la limitation des mandats dans la durée qui a été le moteur de la décision de celle qui a, tour à tour, été conseillère municipale à Decazeville puis maire adjointe de Pierre Gadéa, conseillère régionale et vice-présidente de Midi- Pyrénées, avant de devenir députée de la deuxième circonscription en 2007. Un parcours qui lui fait dire aujourd’hui : « Je mets en adéquation mes paroles et des actes comme je l’avais d’ailleurs fait pour mes mandats antérieurs ». Des mandats conduits « avec passion, au service de l’intérêt général ».

Et il ne faut pas chercher dans ce renoncement à la candidature législative, une quelconque amertume. « J’ai toujours concilié activité professionnelle et engagement politique, considérant que l’exercice de fonctions politiques ne doit jamais s’envisager en terme de carrière, dit-elle sereinement.C’est un élément indispensable pour garder un lien constant avec les réalités du quotidien car j’ai toujours considéré, et considère toujours, que la politique n’est pas et ne doit pas être un métier ». Marie-Lou Marcel s’est attachée « à défendre les intérêts du territoire et de ses habitants sans exclusive aucune », aux côtés des élus, associations, acteurs économiques.« Ce fut un plaisir et un honneur de les accompagner, ce que je ferai jusqu’au terme de mon mandat en juin prochain, et tiens à les remercier pour leur confiance », assure-t-elle en conclusion.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

52000 €

Proche du centre-ville, terrain constructible de 3622 m² offrant une belle [...]

99000 €

Appartement de Type 2 de 45 m² au troisième et dernier étage d'un immeuble [...]

48500 €

VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE - Jolie maison de ville mitoyenne à colombages, e[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?