A Rodez, l’avenir de Combelles provoque quelques ruades

  • Une séance communautaire relativement animée.
    Une séance communautaire relativement animée. José A. Torres
Publié le , mis à jour

Les élus de Rodez Agglomération ont décidé de changerde délégataire pour l’exploitation du centre équestre de Combelles.

Le nouvel avenir du Domaine de Combelles se précise. Hier soir, l’assemblée communautaire de Rodez Agglomération a décidé de changer de délégataire pour l’exploitation du centre équestre. Ce qui a provoqué quelques ruades et critiques émanant principalement de l’élu de Rodez Citoyen, Matthieu Lebrun, et du député Yves Censi. La gestion du Domaine de Combelles fait l’objet, jusqu’à présent, de deux délégations de service public (DSP) : l’une pour le centre de vacances, l’autre pour le centre équestre.

Depuis un an et demi, la gestion du centre de vacances a été confiée à la société Revea Vacances. Le centre équestre est depuis longtemps géré par la société d’économie mixte (Sem) du Grand Rodez. Rodez Agglomération a décidé de mettre un terme à cette DSP pour confier la gestion du pôle équestre à un « réseau commercial, dynamique, professionnel », pour reprendre les termes de Claude Albagnac.

Manque d’ambition ?

Selon Matthieu Lebrun, les arguments développés par la majorité communautaire ne tiennent pas, la véritable raison étant, à ses yeux, « financière ». Et de rappeler que depuis 2010, la contribution de l’Agglo est passée de 900 000 € à 300 000 €, le nombre de salariés suivant la même courbe.

«Une étude avait mis en avant la nécessité d’investir 7,8M€, vous-même aviez proposé d’investir 5 M€ mais rien n’a été fait», a-t-il lancé en direction du président de l’Agglo, Christian Teyssèdre. À son tour, le député a sonné la charge, en dénonçant « un manque d’ambition, une navigation à vue, un choix délibéré de sonner le glas du centre de Combelles. »

«Si on avait voulu supprimer le site, on l’aurait vendu », lui rétorqua Claude Albagnac, évoquant un « autre mode de gestion pour renforcer Combelles. » Un avis partagé par Jean-Paul Chincholle, ce dernier établissant un parallèle avec la bonne gestion du golf. « Le site ne va pas vers la fermeture mais vers son renforcement », a appuyé Christian Teyssèdre, précisant que le nouveau délégataire va s’engager pour une durée de 18 ans et demi. La Sem du Grand Rodez va, elle, se recentrer sur l’animation et le tourisme.

Joël Born
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

107000 €

Appartement T2 doté d'un balcon et d'un garage. Résidence avec ascenseur Ac[...]

285 €

Appartement situé au 3ème étage L'appartement est composé : - D'un hall d[...]

254000 €

A VENDRE RÉSIDENCE GREEN PARK - LANCEMENT COMMERCIAL Dans une Résidence neu[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?