A Naucelle, « Terre Ségala » s’ouvre aux producteurs

  • Anne Blanc et Jean-Marie Alléguède louent la conception du bâtiment qui ne manque pas d’originalité.
    Anne Blanc et Jean-Marie Alléguède louent la conception du bâtiment qui ne manque pas d’originalité. Paulo Dos Santos / Centre Presse Aveyron
Publié le , mis à jour

Début décembre,le bâtiment de 400 m2 ouvre ses espaces commerciaux.

Posée à quelques mètres de l’échangeur de la RN88, sur la zone de l’Issart, la « grange » couleur paille métallique ne passe pas inaperçue. Cela n’est d’ailleurs pas le fruit du hasard, comme le met en exergue Anne Blanc, la présidente de la communauté de communes du Naucellois qui en est l’instigatrice.

"L’idée était de rendre visible le territoire au moyen d’une structure qui pourrait accueillir et montrer le savoir-faire de sa population. Nous ne souhaitions pas que cet échangeur devienne une zone commerciale de plus ; sur ce point, le plan local d’urbanisme intercommunal interdit la moindre enseigne en périphérie du bâtiment." Les travaux de cette fameuse « grange » dont le nom a été trouvé en quinze minutes, « Terre Ségala », touchent ainsi à leur fin ; l’ouverture est ainsi prévue début décembre. C’est l’aboutissement d’un projet communautaire lancé en 2013.

"Nous tenions à profiter de l’échangeur de la RN88 pour donner une image positive du territoire, explique Jean-Marie Alléguède, en charge de l’économie. Nous avons constitué un groupe de travail en y associant des élus et des personnes intéressées par le dossier. Le boulanger, le restaurateur et des producteurs ont adhéré et ces derniers, au nombre de treize, ont même créé une association pour donner du poids à leur volonté d’aller de l’avant." « Terre Ségala », d’une surface de 400 m2, sera du coup "un point emblématique" pour une production locale qui aura là "une belle vitrine" pour s’exposer et vendre du "fait maison".

"Pour la boulangerie Le Prado qui conservera sa production dans le bourg et qui déménagera uniquement le magasin, et le restaurant Le Flambadou qui proposera un snack et le bar, nous avons mis en place un bail commercial, note Anne Blanc. Pour les producteurs - les clients trouveront des légumes, de la viande, des fromages, du miel, des gâteaux, de la maroquinerie, des vêtements pour enfants... -, nous fonctionnons en délégation de service public. Nous avons par ailleurs créé un poste et un salarié viendra épauler les producteurs durant les cinq jours d’ouverture, du mardi au samedi. Enfin, il y aura également une place pour une antenne de l’office de tourisme."

Le montant de la facture s’élève à 800 000 € (équipements compris) subventionnés bien entendu par l’Europe, l’État, le Département et la Région. "Sur la quinzaine d’entreprises qui ont œuvré ici, de nombreuses sont locales. À l’extérieur, il est également prévu des manifestations et les usagers pourront y trouver à la fois une borne de recharge pour voitures électriques et un point de covoiturage." Quant à l’entretien de ce terrain de plus d’un hectare, une partie sera confiée au printemps à des... moutons.

Paulo dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Naucelle

335 €

LOCATION APPARTEMENT NAUCELLE SANS FRAIS D AGENCE- Appartement en partie ma[...]

43500 €

Réf. 8030 - VIAGER OCCUPE - NAUCELLE (12) Agréable MAISON sur terrain de 65[...]

220000 €

Entre Albi et Rodez, à seulement 1h10 de Toulouse. Assise sur un terrain d'[...]

Toutes les annonces immobilières de Naucelle
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?