A Bobigny, Rodez s’est accroché

  • Alex Vaffier a inscrit la pénalité qui permet à son équipe de ramener le bonus défensif.
    Alex Vaffier a inscrit la pénalité qui permet à son équipe de ramener le bonus défensif. Jean-Louis Bories
  • A Bobigny, Rodez s’est accroché A Bobigny, Rodez s’est accroché
    A Bobigny, Rodez s’est accroché
Publié le

Face au leader francilien, le Stade Rodez Aveyron a fait preuve dimanche d'une efficacité au pied et d’abnégation pour empocher le bonus défensif.

Entre deux formations au bilan semblable au coup d’envoi (5 succès - 2 défaites), le choc s’annonçait alléchant. Les Ruthénois n’ont pas déçu en montrant un visage saignant et son buteur maison Vaffier, avec quatre pénalités à son actif, aura assuré le bonus défensif. Sur une pelouse en très mauvais état, le choc s’est résumé à un duel de buteurs, où à ce petit jeu, c’était Prinsloo qui a eu le dernier mot, permettant à sa formation de faire la passe de cinq à domicile. Après plus de dix heures de bus pour arriver en Seine-St-Denis, le SRA plantait la première banderille par Vaffier (0-3, 5e).

Duel de buteurs 

Dans un combat de tous les instants en mêlée, les deux formations peinaient à s’octroyer des munitions. Si bien que le choc de cette journée se résumait à une égalité parfaite des deux buteurs (3-3, 11e). Tenant la dragée haute à son adversaire, la troupe d’Arnaud Vercruysse repoussait les tentatives adverses. Et se payant même le luxe de mener les débats après une seconde pénalité réussie de Vaffier (3-6, 30e).

Dans une rencontre cadenassée, le Sud-Africain Prinsloo montrait l’étendue de son talent pour égaliser (6-6, 35e). Son homologue ruthénois Vaffier n’était pas en reste pour offrir l’avantage à sa formation à mi-parcours (6-9, 38e). Accusant peu à peu le coup, le Stade Rodez Aveyron subissait les opérations face à des Balbyniens, qui malgré des opportunités de premier plan, faisaient preuve de maladresses. Ils pouvaient néanmoins compter sur Prinsloo pour égaliser (9-9, 53e).

Un carton qui fait mal

Après un carton blanc contre Fabre (54e), Rodez payait son indiscipline par une nouvelle pénalité. Une offrande pour le Sud-Africain qui pour la première fois donnait l’avantage aux siens (12-9, 56e). Toujours autant en difficulté, le SRA ne trouvait pas la parade pour stopper l’hémorragie. Avec le vent favorable et en supériorité numérique, le leader francilien campait sur ses positions pour inscrire son premier essai (19-12, 64e). Malgré leur bonne volonté, les Aveyronnais ne s’approchaient que rarement dans le camp adverse, si bien que privés de ballons en attaque, le SRA s’attachait à chercher la pénalité pour le bonus défensif. Celle-ci arrivait à trois minutes du terme, une occasion que ne manquait pas Vaffier pour permettre d’enlever un point.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

330000 €

Rareté en hypercentre RODEZ, T4/5 de 146m² avec terrasse .Vous êtes en coeu[...]

331 €

LOCATIONS APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 1 Pièce en centre ville Un[...]

257 €

RODEZ : à proximité de l'IUT et de la gare dans petite résidence calme avec[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?