Figeac Aéro absorbe Auvergne Aéronautique

Publié le

Industrie. L’industriel lotois a été retenu par le tribunal de commerce de Lyon pour reprendre les actifs d’Auvergne Aéronautique. 

Le groupe fondé et dirigé par Jean-Claude Maillard, classé depuis peu parmi les 100 plus grandes fortunes de France, n’en finit plus de se développer. L’industriel lotois à la tête de Figeac Aéro a été retenu par le tribunal de commerce de Lyon pour reprendre les actifs d’Auvergne Aéronautique. Cet équipementier, basé à Aulnat, dans le Puy-de-Dôme, avait été placé en redressement judiciaire le 28 septembre dernier. L’offre de Figeac Aéro a finalement été préférée à celle du consortium tarnais WeAre Aérospace. 

Chiffre d’affaires en nette hausse

Le groupe de Jean-Claude Maillard s’est engagé à sauvegarder 683 emplois sur 707. Il sauvegarde ainsi 306 des 330 emplois d’Aulnat, ainsi que la totalité des 65 emplois du site d’Auxerre et les 312 de la filiale marocaine de Casablanca. Par ailleurs, 20 des 24 salariés, dont les postes sont supprimés, seront reclassés au sein du groupe Figeac Aéro.

Le groupe Figeac Aéro a réalisé un bon début d’exercice 2016-17 enregistrant une progression de 23 % avec un chiffre d’affaires consolidé de 146,1 M€ au 30 septembre 2016. La dynamique du premier semestre est principalement tirée par l’activité aérostructure (84 % du chiffre d’affaires total), en progression de 27,4 %, qui bénéficie toujours de la montée en cadence des grands programmes aéronautiques.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?