Faits divers

Dix kilos de résine de cannabis écoulés entre Figeac et Decazeville

  • Le réseau qui se ravitaillait en Espagne aurait écoulé près de 10 kg de résine de cannabis entre Lot et Aveyron.
    Le réseau qui se ravitaillait en Espagne aurait écoulé près de 10 kg de résine de cannabis entre Lot et Aveyron. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

En étroite collaboration avec le parquet de Cahors, les gendarmes de la brigade des recherches de Figeac ont démantelé un réseau de trafiquants de produits stupéfiants qui sévissaient sur le Figeacois et l’agglomération decazevilloise. Les enquêteurs travaillaient depuis plusieurs mois sur ce réseau qui se ravitaillait en Espagne et qui aurait écoulé près de 10 kg de résine de cannabis entre Lot et Aveyron.

Vendredi dernier, en fin d’après-midi, alors qu’ils revenaient d’Espagne, deux hommes de 45 ans et 39 ans domiciliés à Decazeville et Aubin ont été interpellés dans l’Aveyron par les gendarmes figeacois. La fouille du véhicule et de ses occupants réalisés avec l’aide d’une équipe cynophile a permis la découverte de 400 grammes de résine de cannabis.

Les investigations qui ont suivi cette première arrestation ont conduit à l’interpellation de quatre autres personnes impliquées dans ce trafic qui ont été placées en garde à vue. Deux d’entre elles sont domiciliées sur le Figeacois. Les différentes perquisitions ont permis la saisie de plus d’un kilo de résine de cannabis, de plus de quatre kilos d’herbe de cannabis, de 10 grammes d’héroïne et du matériel destiné à son conditionnement.

Trois d’entre eux ont été jugés en comparution immédiate lundi au tribunal correctionnel de Cahors pour trafic et importation de produits stupéfiants. Deux des prévenus ont été condamnés à des peines de 30 mois de prison, dont 10 avec sursis et mise à l’épreuve. Le troisième prévenu a écopé de 15 mois de prison, dont 5 avec sursis. Cette opération a mobilisé 26 gendarmes des compagnies de Figeac, Gourdon et Cahors ainsi que l’équipe cynophile de Castres. Elle fait suite à l’interpellation, le 18 juillet dernier du frère de l’un des prévenus, un Figeacois de 36 ans, mis en examen pour des faits de même nature et écroué depuis.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir