La virée en 4x4 dans la « jungle aveyronnaise » finit au tribunal

  • La virée en 4x4 dans la « jungle aveyronnaise » finit au tribunal
    La virée en 4x4 dans la « jungle aveyronnaise » finit au tribunal archives José A. Torres / Centre Presse Aveyron
Publié le , mis à jour

Représentant légal de l’association Les Bartassiers du Rouergue, Ph. L. organisait tous les ans des sorties en véhicule tout terrain. Celles du 30, 31 mars et 1er avril 2013 avaient réuni une quarantaine de passionnés de 4x4, invités à venir "tracer leur route dans la jungle aveyronnaise".

Des balades qui ont conduit, ce lundi, Ph.L. jusqu’à la barre du tribunal de Rodez, où il comparaissait pour répondre, notamment, des faits d’exercice sans autorisation d’activité nuisible au débit des eaux ou au milieu aquatique, de déversement de substance nuisible dans les eaux et de circulation avec un véhicule à moteur hors des voies ouvertes à la circulation. "Il avait beaucoup plu avant la sortie. Les terrains étaient boueux. Vous avez laissé d’énormes traces, explique le président Goumont en se référant aux nombreuses photos qui illustrent le dossier d’accusation. Mais le pire, c’est que vous avez roulé sur des centaines de mètres dans le ruisseau avec tout ce que cela implique. Et apparemment, sans aucune autorisation."

C’est du moins ce qu’ont déclaré les principaux plaignants (plusieurs communes autour de Lédergues, mais aussi des riverains). Des plaignants qui ont mandaté des agents de l’Onema pour faire des constatations : "Pollution du milieu, élargissement du cours d’eau, asphyxie de la faune et de la flore par la boue transportée par les roues des 40 véhicules, etc". L’association France Nature Environnement, qui s’est portée partie civile, avait mandaté un juriste à l’audience. C’est aussi sur les bases du rapport "accablant" de l’agent de l’environnement, que le procureur Carole Gonzalez a requis 2000€ d’amende et la publication de la condamnation dans un quotidien local.

Pointant du doigt "l’acharnement" dont serait victime Ph.L., Laure Brunel, son conseil, plaide la relaxe. "Les faits sont prescrits. De plus, certaines photos ne concernent pas la balade en question. L’Onema veut donner beaucoup d’ampleur à cette affaire. Mais dans ce dossier, je ne vois aucun constat de pollution. La seule chose que l’on peut lui reprocher, c’est d’avoir fait circuler ces 4x4 en dehors des voies de circulation. Si extraordinairement, vous entrez en voie de condamnation, je vous demande de le condamner à 1€ symbolique."

Le jugement a été mis en délibéré, il sera rendu le 25 janvier à 14 heures.

Rachid Benarab
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

335 €

Ce studio vous propose: Une entrée Un séjour avec coin kitchenette (2 plaqu[...]

525 €

Vous êtes à la recherche d'un bien en location dans le centre-ville de Rode[...]

461 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- 3 pièces dans quartier calm[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?