Economie

L’Aubrac et les Grands Causses décrochent 850 000€ chacun

  • Comme le plateau de l'Aubrac, les Grands Causses bénéficient des subsides du Programme Massif Central 2014-2020.
    Comme le plateau de l'Aubrac, les Grands Causses bénéficient des subsides du Programme Massif Central 2014-2020. José Torres - José Torres
Publié le / Modifié le S'abonner

Le Parc Naturel Régional des Grands Causses et le plateau de l’Aubrac sont les 2 territoires Aveyronnais sélectionnés cette année dans les appels à projets du « Programme Massif central 2014-2020 ». À ce titre, chacun va bénéficier de 850 000 euros pour investir sur l’attractivité de leur territoire. Au total, dix-sept pôles de nature ont été choisis selon des critères bien définis par le comité de sélection composé de l’État, des régions et des départements.

Pour le PNR des Grands Causses, les atouts mis en avant sont : un territoire disposant d’une forte expérience sur la filière nature ; un fort potentiel touristique ; une filière conséquente avec 90 000lits touristiques, 306 entreprises de pleine nature ; une volonté de travailler sur 4 saisons avec des cibles de clientèle bien identifiées ; un volet « enfants » et un volet « accessibilité » (offre à destination des personnes en situation de handicap) bien développés ; un opérateur touristique local (office de tourisme de Millau/15 permanents/2 marques commerciales : Style Millau et marque Parc) autorisant une stratégie commerciale ambitieuse ; une démarche stabilisée via une intégration dans le SCOT ; un axe de développement majeur de la charte du Parc Naturel Régional.

Pour le plateau de l’Aubrac, les atouts retenus sont : un projet visant les 5 stations nordiques avec des thématiques différentes et complémentaires (notion de station éclatée) ; le projet privilégie des équipements réversibles/alternative à la neige ; des cibles de clientèle bien identifiées : seniors, ados, sportifs, familles ; une cible scolaire bien travaillée ; très forte mobilisation des professionnels et lien public/privé constructif autour de l’image porteuse « Aubrac » ; la création d’un opérateur unique (création d’un syndicat mixte spécifique pour piloter le projet) ; un projet stabilisé via une intégration dans le projet de charte du projet de parc naturel régional ; une candidature qui traite de façon innovante et efficace les problèmes des stations « neige » dans un contexte de réchauffement climatique.

Centre Presse Aveyron
Réagir