Judo

Judo : après le toit du monde, le cœur de l’Aveyron pour Sandrine Aurières-Martinet

  • En lui remettant la médaille départementale - une de plus ! - Jean-Claude Luche associait l’ensemble des Aveyronnais à ce bel hommage.
    En lui remettant la médaille départementale - une de plus ! - Jean-Claude Luche associait l’ensemble des Aveyronnais à ce bel hommage. Philippe Boscus / Centre Presse Aveyron / Philippe Boscus / Centre Presse Aveyron
Publié le / Modifié le S'abonner

Jean-Claude Luche a remis à la judokate Sandrine Aurières-Martinet, médaillée d’or à Rio, la médaille du département.

Ce n’est pas toujours chose facile que de faire coïncider les agendas des uns et des autres, c’est pourquoi Michèle Couderc, la maire de Saint-Santin ne cachait pas sa joie mardi soir d’avoir enfin pu réunir dans son village tous les protagonistes qu’elle espérait à l’occasion de la remise par Jean-Claude Luche de la médaille départementale à Sandrine Aurières-Martinet, médaillée d’or en septembre dernier aux Jeux paralympiques de Rio.

Aux côtés de Michèle Couderc et de Jean-Claude Luche, on notait la présence de Christian Robbe-Grillet, le sous-préfet, du conseiller départemental Christian Tieulié et de l’ensemble des maires des communes rurales de la vallée du Lot. Comme bien sûr, puisqu’il s’agissait avant tout d’une cérémonie amicale et festive, la famille de la championne qui non seulement habite la commune, mais dont le père est deuxième adjoint au maire. Sandrine qui réside et est licenciée à Mâcon était également accompagnée par son mari Nicolas et ses deux enfants Loïc et Daphné.

Last but not least, on n’oublie bien évidemment pas les quelque 200 personnes : habitants de la commune, amis, membres et alliés de la famille, et représentants sportifs qui étaient venus saluer « leur » championne, lui témoigner leur affection et lui dire toute leur fierté pour son parcours tant sportif qu’humain. Un parcours qui, comme le soulignera Michèle Couderc dans son allocution, "constitue à la fois un exemple et un espoir pour tous les jeunes présentant un handicap, ainsi qu’à leur famille".

Chacun des orateurs, avec sa sensibilité propre, a souligné les qualités sportives de Sandrine, sa persévérance dans l’effort, et son courage sans limite qui, à chaque fois, l’a ramené sur les tatamis, alors même que souvent les blessures l’en avaient éloigné, la privant du même coup de la consécration suprême.

Philippe Boscus
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

56500 €

Decazeville Maison avec deux T3 de 50m² au rez de jardin et 1er étage et po[...]

128400 €

Decazeville : Ensemble de deux immeubles à rénover comprenant : - Au rez-de[...]

190800 €

HOME PATRIMOINE IMMOBILIER vous propose cet ancien HOTEL RESTAURANT et son [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir