Code de la route : l'Aveyron parmi les mauvais élèves

  • Code de la route : l'Aveyron parmi les mauvais élèves
    Code de la route : l'Aveyron parmi les mauvais élèves
Publié le , mis à jour

L'association « 40 millions d'automobilistes» a interrogé les Français sur les règles de sécurité routière. Les Aveyronnais s'illustrent...en mal. 

L'association « 40 millions d'automobilistes» a interrogé les Français sur les règles de sécurité routière. En imaginant cette opération participative, l’association « 40 millions d’automobilistes » pensait ainsi recueillir des données sur l’état des connaissances des usagers de la route français en termes de maîtrise du Code de la route. 

Les « 100 questions pour la route » ont ainsi permis de mettre en évidence les départements où l’on dispose des meilleures connaissances en termes de réglementation routière et ceux où ces savoirs sont le moins bien maîtrisés. Et force est de reconnaître que les Aveyronnais -ils sont quelque 1400 a avoir répondu au formulaire- ne sont pas à la fête. Avec une note de 4,49 sur 10 (!), l'Aveyron échoue à la 83e place de ce classement. Seuls les Alpes-de-Haute-Provence et les Pyrénées-Orientales font pire. 

Mieux, le département intègre le club très fermé du "Flop 10" et s'illustre une nouvelle fois, négativement, auprès des sondeurs qui font de l'automobiliste aveyronnais un exemple... à ne pas suivre. «Les Alpes de Haute Provence (04), l’Aveyron (12) et le Jura (39) font à la fois partie des plus mauvais élèves en termes de sécurité routière -avec un nombre élevé d'accidents- et des départements les moins bien classés par «100 questions pour la route». 

Heureusement pour eux, l'association reconnaît «qu'aucun lien probant ne peut être établi entre simple connaissance des règles et conduite en sécurité». «Pour preuve, alors que, toutes catégories confondues, à l’échelle nationale, l’usager type ayant obtenu la meilleure moyenne est un homme âgé de 16 à 24 ans, c’est aussi celui qui est le plus souvent impliqué dans un accident mortel de la route. De même au niveau départemental : les départements ayant obtenu les meilleurs scores ne sont pas nécessairement ceux qui ont recensé le moins d’accidents les années passées.»

Portrait de l'Aveyronnais

N'en demeure pas moins que «la connaissance et la maîtrise des règles de conduite sont donc un premier pas vers une prise de conscience des dangers de la route, mais cela ne suffit pas à assurer la sécurité des usagers», termine l'association qui devant le succès de l'opération -318000 personnes ont répondu au test- veut croire qu’en chacun des automobilistes, «il y a sans doute une part de volonté d’améliorer, d’approfondir ses connaissances sur la route»

undefined undefined
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?