Olivier Régis : "La moins coûteuse des campagnes, peut-être mon côté aveyronnais"

  • Olivier Régis a fait connaître sa décision en avril 2016. Sa candidature est désormais officielle.
    Olivier Régis a fait connaître sa décision en avril 2016. Sa candidature est désormais officielle.
Publié le , mis à jour

L'Espalionnais Olivier Régis a déclaré officiellement dimanche sa candidature à l'élection présidentielle.

"Je vais faire la campagne la moins coûteuse de toutes les campagnes électorales, c'est peut-être mon côté aveyronnais", a prévenu Olivier Régis, lors d'une interview avec nos confrères de France Info. Dimanche, l'Espalionnais a annoncé officiellement sa candidature à l'élection présidentielle de mai 2017, avec son parti Aimer la France

Le candidat, tour à tour restaurateur, économiste, enseignant, responsable financier, élu local, écrivain et conférencier politique, assure avoir dépassé le seuil nécessaire des 500 parrainages d'élus (parlementaires, maires, conseillers départementaux et régionaux). Olivier Régis dit avoir de nombreux soutiens en Ariège, dans le Nord, dans l'Aisne et bien évidemment dans l'Aveyron, où se situent ses racines familiales.

Dans son livre-programme, "Pour un gouvernement d'union nationale", la candidat espalionnais liste 21 propositions "qu'aucun politique n'ose faire". Droit de vote dès 16 ans, service civique obligatoire de deux mois à 18 ans, parité intégrale en politique, garde alternée automatique en cas de divorce, entre autres. Olivier Régis mise également sur une proposition forte, à savoir impliquer les Français dans le remboursement de la dette nationale. Ainsi, "concrètement, chaque citoyen se verra prêter une somme d'argent par sa banque (en moyenne, la dette est de 33 000 euros par Français), explique-t-il, "qui sera transmise à Bercy pour racheter la dette publique".

Pour combler son manque de notoriété, l'Aveyronnais compte sur une campagne offensive sur les réseaux sociaux. Sa campagne, il l'assure, sera "la campagne la moins coûteuse de toutes les campagnes électorales, c'est peut-être mon côté aveyronnais". Il dépense ainsi 15000€ par mois pour organiser ses événements de campagne, rémunérer ses cinq collaborateurs et louer des locaux dans le 8e arrondissement de Paris. 

La carte des parrainages d'Olivier Régis, diffusée sur le site internet de son parti Aimer La France.
avec AFP
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?