André Martinez élu à la tête de Decazeville Communauté

  • Tout dernier président en exercice de la communauté de communes Decazeville Aubin (CCDA), André Martinez est aussi le tout premier président élu de la nouvelle intercommunalité du Bassin.
    Tout dernier président en exercice de la communauté de communes Decazeville Aubin (CCDA), André Martinez est aussi le tout premier président élu de la nouvelle intercommunalité du Bassin.
Publié le , mis à jour

Le maire d’Aubin a été élu mardi soir président de la nouvelle intercommunalité.

Mine de rien, mardi soir, André Martinez est entré dans les annales locales : le maire d’Aubin restera en effet pour la postérité comme le tout dernier président en exercice de la communauté de communes Decazeville Aubin (CCDA) et le tout premier président élu de la nouvelle intercommunalité du Bassin, qui réunit depuis le 1er janvier l’ex-CCDA et l’ex-communauté de communes de la Vallée du Lot (CCVL), le nouvel établissement public étant baptisé « Decazeville Communauté ».

L’élection d’André Martinez s’est déroulée mardi soir, salle Puy de Wolf, dans l’annexe communautaire de Fontvergnes (anciens bâtiments EDF). Une élection sans grande surprise, puisque le maire d’Aubin, seul candidat au poste, a obtenu à l’issue d’un scrutin à bulletins secrets 23 voix des 31 conseillers communautaires (pour deux votes nuls et six blancs).

Dans son intervention post-élection, visiblement ému, André Martinez a souligné que « ce résultat démontre que l’on a dépassé les clivages qui pouvaient subsister. Je vais faire tout ce qui sera en mon pouvoir pour faire avancer ce territoire dans une période aux enjeux considérables. Nous allons devoir faire preuve d’imagination et de solidarité pour parvenir aux objectifs affichés. Sachant que je serai toujours favorable à la confrontation d’idées, au débat, mais dans un climat digne, dans un climat de confiance et de respect. »

Six vice-présidents

En suivant, toujours à bulletins secrets et selon des dispositions approuvées en amont, l’élection des six vice-présidents n’a pas non plus donné lieu à une quelconque surprise. Seul le dernier poste, attribué au maire de Livinhac-le-Haut Roland Joffre, s’est joué à peu avec juste 16 voix, après une sortie plutôt théâtrale de l’élu decazevillois Maurice Andrieu (lire par ailleurs). Dans le détail, le maire de Firmi Jean-Pierre Ladrech a été élu 1er vice-président, en charge du cadre de vie et de l’environnement, avec 27 voix.

Le maire de Decazeville François Marty a été élu au poste de 2e vice-président, en charge du développement économique, avec 28 voix. Le maire de Viviez Jean-Louis Denoit a été élu au poste de 3e vice-président, en charge de l’urbanisme et de l’habitat, avec 23 voix. Le maire de Cransac Michel Raffi a été élu au poste de 4e vice-président, en charge du tourisme, du thermalisme et de l’animation commerciale, avec 27 voix.

La maire de Saint-Santin Michèle Couderc a été élue au poste de 5e vice-président, en charge de l’action sociale et du transport, avec 20 voix. Et le maire de Livinhac-le-Haut Roland Joffre a donc été élu au poste de 6e vice-président, en charge de l’action culturelle, avec 16 voix. Comité des maires Le nouveau conseil communautaire a également validé la création d’un comité des maires, qui se voudra « l’instance politique de la communauté de communes, pour faciliter la concertation et orienter les actions communautaires ». Il sera composé des maires des 12 communes du territoire et, logiquement, du président de l’établissement public André Martinez. Mais on y retrouvera donc aussi le maire de Flagnac Pierre Tieulié, alors même que ce dernier a été désavoué par son conseil municipal qui lui a préféré Jean-Claude Couchet pour siéger au sein du conseil communautaire…

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?