Environnement

Grand froid : attention aux intoxications au monoxyde de carbone

  • Grand froid : attention aux intoxications au monoxyde de carbone
    Grand froid : attention aux intoxications au monoxyde de carbone
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

L'agence nationale de santé informe sur les précautions à prendre pour se protéger. Ces intoxications sont un effet indirect des vagues de froid.

Les intoxications au monoxyde de carbone sont un des effets indirects majeurs des vagues de froid. Elles sont principalement dues à l'utilisation de moyens de chauffage d’appoint défectueux ou de groupes électrogènes en cas de coupure d’électricité. Circonstance aggravante : lorsque les aérations du logement sont insuffisantes.

Le monoxyde de carbone (CO) est produit par la combustion incomplète de n’importe quel combustible (bois, charbon, gaz naturel, fuel, essence, pétrole, propane…). C’est un gaz incolore, inodore et non irritant et donc indétectable sans appareil spécifique... Il faut donc à tout prix anticiper ce risque car, dans les cas les plus graves, une intoxication au CO peut conduire à une perte de connaissance, un coma, voire un décès.

Compte-tenu de la forte baisse des températures attendues cette semaine dans notre région et des éventuelles coupures électriques que cela pourrait engendrer, l’Agence nationale de santé insiste sur les précautions à prendre impérativement :

- Ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion.

- Ne jamais utiliser, pour vous chauffer, des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue.

- Ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid.

- Aérer plusieurs fois par jour votre habitation, même par temps froid, et au moins 10 minutes par jour.

- Placer les groupes électrogènes impérativement à l’extérieur des bâtiments et ne jamais les utiliser à l'intérieur, y compris dans des lieux tels que cave, garage, remise.

Les premiers signes d'intoxication (maux de têtes, nausées, confusion mentale) sont le seul moyen de suspecter sa présence. En cas de soupçon d’intoxication :

- Aérer les locaux.

- Arrêter les appareils à combustion ; évacuer les locaux.

- Appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112.

- Ne pas réintégrer les locaux avant d’avoir obtenu l’avis d’un professionnel qualifié.

Centre Presse Aveyron
Sur le même sujet
Réagir