Vigilance jaune et plan grand froid déclenchés en Aveyron

  • Les bénévoles du Samu social sont en première ligne au même titre que leurs collègues du 115, numéro d’hébergement urgence.
    Les bénévoles du Samu social sont en première ligne au même titre que leurs collègues du 115, numéro d’hébergement urgence.
Publié le , mis à jour

De la veille saisonnière  aux vigilances orange et rouge, le département dispose d’un plan d’action gradué de surveillance et protection des populations.

Vigilance verte, « veille saisonnière » : lorsque les températures ressenties peuvent être comprises entre 0 et -9 degrés entre le 1er novembre et le 31 mars. Une vigilance particulière est signalée aux opérateurs de la veille sociale lorsque les températures sont comprises entre -5 degrés et -9 degrés.

En vigilance verte, l’ensemble des structures d’hébergement du dispositif départemental est mobilisé au même titre que de l’hébergement hôtelier, à titre exceptionnel et encadré cependant. Le Service intégré de l’accueil et de l’orientation (SIAO) assure l’organisation des moyens (urgence, insertion, stabilisation, logement adapté) aux côtés du 115, le numéro d’hébergement d’urgence.

Vigilance jaune, « grand froid » : lorsque les températures ressenties peuvent être comprises entre -10 et -18 degrés (à ne pas confondre avec la vigilance jaune « neige et verglas »). Outre les moyens déclenchés dans le cadre du plan vert, le préfet peut mobiliser les locaux supplémentaires nécessaires (mairies, hôpitaux, etc.). La maraude du Samu social de la Croix-Rouge devient quotidienne et les accueils de jours aménagent leurs horaires. L’impératif « zéro demande non pourvue faute de place » s’impose.

Vigilances orange et rouge : l’ensemble des moyens mis en œuvre aux niveaux précédents reste opérationnel. Le niveau orange est activé dès lors que la température est inférieure à - 10 degrés de nuit et ne dépasse pas 0 degré la journée suivante. La DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) entre en piste et prend en charge le pilotage des opérations au Centre opérationnel départemental (en préfecture) sous la direction du préfet.

Cela implique des moyens supplémentaires en terme d’hébergements par exemple. Les niveaux sont déclenchés par météo France à partir de - 18 degrés en température ressentie de nuit et négative en journée pour le niveau orange. Enfin le niveau rouge ne se déclenche pas uniquement sur une question de température mais au vu d’un contexte général couplé à des températures extrêmement basses (ruptures en alimentation électriques par exemple…).

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?