La gauche aveyronnaise veut remobiliser pour le second tour

  • Premier tour à Laissac. Les organisateurs de la primaire comptent sur une meilleure participation dimanche prochain.
    Premier tour à Laissac. Les organisateurs de la primaire comptent sur une meilleure participation dimanche prochain.
Publié le , mis à jour

La faible participation du premier tour n’inquiète pas le patron du PS en Aveyron, qui salue le succès démocratique et qui parie sur une remobilisation de l’électorat dimanche prochain.

Avec un peu plus de 7 500 votants, le scrutin de dimanche n’aura pas - peu s’en faut - battu des records de participation. La gauche perd 5 000 votes citoyens par rapport à sa primaire de 2011 et... fait moitié moins en Aveyron que la primaire de la droite, au premier tour en novembre qui avait rassemblé 15 800 votants.

Une situation qui n’alarme pourtant pas Bertrand Cavalerie, premier secrétaire fédéral du PS en Aveyron. « Je ne suis pas surpris, résume-t-il. On pariait en France entre 1,5 et 2 millions de votants, ils y sont. Pour l’Aveyron, j’avais dit que l’on ferait moitié moins que la droite. Nous avions tendu des mains aux autres forces de la gauche, elles ne les ont pas saisies ».Autre explication : « La campagne a été extrêmement courte, on a eu que deux semaines ». Mais Bertrand Cavalerie préfère voir dans cette primaire « un vrai succès démocratique ». Et assure qu’« au deuxième tour, la mobilisation des votants sera plus forte. Il est important de donner une légitimité au candidat qui sera choisi ».

Rassembler reste la priorité

D’autant plus que la présidentielle se profile et que la faiblesse de la participation dimanche n’augure rien de bon. « Ce n’est pas vraiment inquiétant, analyse Bertrand Cavalerie. Le PS a toujours connu le rassemblement de toute la gauche le moment venu. Alors, laissons donc au futur vainqueur le temps de rassembler son camp. Tous les candidats de la primaire se sont engagés à soutenir le vainqueur. On est rompu à cet exercice en interne ».

Un autre exercice n’est-il pas de recomposer la gauche, de redonner corps au PS ? Pour Bertrand Cavalerie, il ne faut se tromper de tempo. « C’est un autre débat interne. On est dans la campagne présidentielle, pas dans un congrès ».

« La dynamique doit continuer »

Pour l’heure, les regards se tournent vers le vainqueur du premier tour, en Aveyron comme ailleurs : Benoît Hamon. Là encore, remobiliser l’électorat au second tour de dimanche prochain est un leitmotiv.

Ancien premier secrétaire fédéral du Parti socialiste en Aveyron, Pierre Pantanella est le « référent » aux primaires de la gauche pour Benoît Hamon dans le département. Un candidat qu’il connaît bien pour l’avoir plusieurs fois reçu en Sud-Aveyron, venu porter le courant d’idées qu’il a toujours défendu au sein du PS.

« Je suis heureux bien sûr de soutenir des idées qui progressent, nous a confié Pierre Pantanella. Les gens ont entendu son programme. Il ne faut pas oublier que Benoît était à 11 % il y a quatre mois. C’est une vraie dynamique qui s’est mise en marche, il faut qu’elle continue et j’ai bon espoir qu’elle ne s’inverse pas au second tour ». Le vote aveyronnais pour Benoît Hamon semble plus rural qu’urbain.

Un état de fait que Pierre Pantanella ne récuse pas : « Le revenu universel est une idée nouvelle et pour ceux qui sont les plus impactés, les vieilles recettes ne fonctionnent plus. Prenez les agriculteurs et leurs faibles retraites. Avec le revenu universel, ils pourront mieux vivre. idem pour les petits commerçants, c’est important pour dynamiser le territoire. Le revenu universel permettra aussi aux jeunes de s’émanciper. Le problème du coût ? Mais on a donné 40 milliards aux entreprises qui n’en ont presque rien fait...». L’entre deux tours appelle, là encore, une nouvelle mobilisation. « On va se réunir rapidement. On a peu de moyens, le rendez-vous décisif sera pour l’heure le débat télévisé de mercredi soir ».

Christophe Cathala
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?