Fédérale 2 : Lévezou Ségala peut-il encore croire au maintien ?

  • Antonin Regourd et ses partenaires de Lévezou Ségala n’ont pas dit leur dernier mot pour le maintien.
    Antonin Regourd et ses partenaires de Lévezou Ségala n’ont pas dit leur dernier mot pour le maintien.
Publié le , mis à jour

« Il y a des jours où nous aurions pu gagner et nous avons perdu, aujourd’hui c’est le contraire, a déclaré Cédric Murat à l’issue de la rencontre. Nous ne retiendrons donc que la victoire ». Force est de reconnaître que, sur le plan comptable, cette victoire fait du bien à Lévezou Ségala et lui permet provisoirement de sortir de la zone de relégation. Avec, il est vrai, un match de plus que ses concurrents directs Casteljaloux et Saint-Yrieix.

Alors oui, les Aveyronnais peuvent encore croire au maintien malgré un calendrier difficile où ils accueilleront les deux premiers en fin de saison. La réception de Malemort le 19 février sera capitale pour LSA ; une victoire et tout restera encore possible, une défaite et les portes de la Fédérale 3, même si comptablement rien ne serait joué, s’ouvriraient devant les Aveyronnais.

Des Aveyronnais qui devraient pouvoir compter sur un allié de choix, Decazevillois, qui recevra Saint-Yrieix et Casteljaloux et devra s’imposer impérativement. Faute de quoi, il se retrouverait, lui aussi, à la lutte pour éviter la relégation. Un SCD qu’ils avaient largement battu sur leur terrain fétiche au terme de, certainement, la meilleure partie de leur saison.

Alors oui, si LSA joue encore comme cela, il peut espérer. Maintenant, si Lévezou Ségala ressort la partition manquée de ce dimanche contre Saint-Yrieix, il est inutile de penser au maintien. La première période a été un festival de fautes, d’imprécisions et de maladresses. Comment peut-on imaginer un demi de mêlée qui, récupérant le ballon sur un bon groupé pénétrant de ses avants, se tourne petit coté pour lancer une attaque et ne trouve personne ? Dans ces conditions, non, LSA ne peut raisonnablement pas y croire.

« Nous avons eu du mal à nous préparer toute la semaine. Un terrain gelé et de nombreuses grippes sont venus perturber notre préparation. Nous avons également confondu vitesse et précipitation », analyse Claude Laroque, un des entraîneurs de LSA.

Comme le disait Cédric Murat dimanche soir : « Ne retenons que la victoire. Nous devons maintenant nous concentrer sur la suite et préparer du mieux possible la venue de Malemort dans trois semaines ». Mais avant Malemort, les Ségalis se rendent dimanche à Issoire. « Nous partirons sans pression car nous n’avons rien à perdre et nous verrons bien ».

Alors oui, le LSA d’il y a trois semaines contre Decazeville peut et doit y croire. Mais non, le LSA de ce dimanche contre Saint-Yrieix ne peut pas et ne doit pas y croire. Ce serait se bercer d’illusions.

Centre Presse / CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Cassagnes-Bégonhès

286000 €

A13 kms de La Primaube, maisons de pierres assises sur 2308 m2 de terrain. [...]

245000 €

Cette belle maison des années 30 a un charme fou! et pas que du charme... a[...]

285000 €

ENVIE de vous installer à la CAMPAGNE pour profiter d'un CADRE DE VIE PAISI[...]

Toutes les annonces immobilières de Cassagnes-Bégonhès
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?