Decazeville : mercredi, les mamans en colère rouvrent la maternité

  • De nombreuses actions ont été envisagées vendredi car le temps presse.
    De nombreuses actions ont été envisagées vendredi car le temps presse.
Publié le , mis à jour

Mercredi 8 mars, à 14 heures, dans le cadre de la Journée Internationale des Femmes, le collectif des Jeunes mamans souhaitant accoucher à la maternité de Decazeville a décidé de passer à l’action en organisant une opération « Réouverture de la maternité ».
Les futures mamans en colère et le Collectif Tous Ensemble appellent à la même heure à un rassemblement devant la maternité en soutien à cette action symbolique. Cette action devrait être médiatisée en raison de la présence dans la cité d’une équipe de France3 qui vient réaliser, dans le cadre des élections présidentielles, un sujet national autour des difficultés rencontrées dans les territoires ruraux.

Cette « réouverture » sera suivie par une action coup-de-poing à 16 heures avec le blocage de la RD 840.

D’autres actions à suivre

Réuni vendredi en début de soirée, le Tous Ensemble, « face au mutisme » tant de l’ARS que du ministère, et eu égard à « l’urgence de la situation » a décidé de conduire plusieurs actions de front.

Ainsi, au-delà de ces actions du 8 mars, d’autres actions vont suivre d’ici à la fin mars. Un nouveau rassemblement est prévu le 17 mars, à 17 h 30, devant l’hôpital de Decazeville à l’occasion de la remise officielle des 6 200 pétitions recueillies par le collectif Tous Ensemble demandant la réouverture de la maternité.

Quelques jours plus tard, le 22 mars, le Tous Ensemble invite le plus grand nombre d’élus du territoire de santé de l’hôpital de Decazeville à se retrouver à 11 heures devant les locaux de l’ARS (Agence régionale de Santé) à Montpellier. D’autres actions sont encore envisagées, notamment l’une d’elles qui devrait se dérouler à Rodez, devant la cathédrale ou dans les locaux mêmes de l’hôpital Jacques-Puel.
Différents courriers

Le Collectif des mamans en colère, sous la plume de Cindy Lacan, maman à l’origine du collectif, a adressé un nouveau courrier à la directrice de l’ARS dans lequel elle revient sur « l’angoisse permanente des futures mamans qui se savent à 45 minutes, voire à plus d’une heure, de la maternité de Rodez».
Le Tous Ensemble, quant à lui, va adresser dans les prochains jours un nouveau courrier à la ministre de la Santé, sachant que les précédents sont restés lettre morte.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

35000 €

Decazeville centre : Appartement T3 situé au 1er étage d'un petit collectif[...]

53500 €

DECAZEVILLE - Au cœur de la ville, cet immeuble de rapport dispose d'un loc[...]

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?