Laurent Peyrelade : « Tout va se jouer dans la capacité à durer »

  • Le point rageur pour Laurent Peyrelade après le 14e succès de Rodez (1-0), samedi soir contre Martigues.      Jean-Louis Bories
    Le point rageur pour Laurent Peyrelade après le 14e succès de Rodez (1-0), samedi soir contre Martigues. Jean-Louis Bories
Publié le
Centre Presse / Rui Dos Santos

Quel appétit. Rodez n’est pas au régime... Il tourne plutôt à plein régime ! Et, samedi soir, devant une belle chambrée (un millier de spectateurs dans la fraîcheur et l’humidité de Paul-Lignon), c’est Martigues qui est passé à la casserole. A petit feu certes (1-0) mais face à de tels adversaires, qui ne se déplacent pas pour faire du jeu mais pour garer leur bus devant leur but, les trois points sont l’objectif principal. Les partenaires du capitaine Sébastien Da Silva ont donc rempli le contrat.

Trois points, comme ceux que Laurent Peyrelade a retenu en priorité de cette soirée. L’entraîneur place sur la plus haute marche « les vingt premières minutes ». Il développe : « Elles ont été très, très, très bonnes. Il y avait tout, tant au niveau de la qualité du jeu que de la diversité ». Il regrette juste que son équipe n’ait pas pu (su ?) « doubler la mise » : « Cela aurait récompensé davantage cette mainmise ». Le technicien retiendra aussi « la fatigue » : « Ce match a laissé des traces car il y a eu de l’engagement sur un terrain très compliqué ». Et de rappeler volontiers : « On n’a pas vingt joueurs. Pour l’instant, on a été épargnés et je croise les doigts pour qu’on passe à travers le plus longtemps possible. Il faut faire attention à tout car la saison est longue. Tout va se jouer dans la capacité à durer ».

Enfin, troisième et dernier point relevé par Laurent Peyrelade, « les trois points justement » : « En gagnant, on a fait une bonne opération qui nous permet de continuer à avancer ».

La prochaine journée est servie samedi avec un déplacement au menu du quatuor du tête. Sur le papier, Rodez (1er) est le moins bien loti du lot puisqu’il se rend à Hyères (5e), à 18 heures, tandis que Mont-de-Marsan (2e) va à Martigues (15e), Fréjus (3e) à Paulhan-Pézenas (13e) et Toulon (4e) à Sète (9e). Sur le terrain, ce sera peut-être une toute autre histoire... D’autant que la pression n’est pas sur les épaules des Ruthénois. à neuf journées de la fin, ils comptent neuf unités de crédit sur leur dauphin et onze sur le troisième. Et, autre élément qui pourrait peser dans la balance : d’ici le 20 mai, ils reçoivent cinq fois pour « seulement » quatre déplacements. Bon appétit !

Sorti samedi soir sur une civière
dès la 17e minute, Jérémy Mellot souffre d’un traumatisme à la cheville droite (pas de fracture, pas d’arrachement osseux). L’absence du joueur de couloir est estimée à deux semaines environ.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?