Le musée de géologie de Decazeville se cherche un nouvel avenir

  • Le musée est fermé au public depuis le 7 janvier et sans doute pour très longtemps...
    Le musée est fermé au public depuis le 7 janvier et sans doute pour très longtemps...
Publié le , mis à jour
Centre Presse / François Cayla

Le musée de géologie Pierre-Vetter est fermé depuis le 7 janvier, à la suite de l’effondrement partiel du plafond de l’établissement. Pareille mésaventure s’était déjà produite en 2014. Sauf que, cette fois, et à l’inverse d’il y a trois ans, la perspective d’une réouverture après travaux apparaît très hypothétique. L’expertise technique du bâtiment, demandée par la mairie, est terminée et le rapport ne saurait tarder. De son contenu dépendra l’avenir même du musée.

À écouter le premier adjoint au maire Alain Alonso, et même si la plus grande prudence est de mise, la probabilité de voir le bâtiment condamné et, à terme, démoli, est réelle. « Les problématiques dépassent le seul plafond, explique l’élu. L’édifice a été construit dans les années 40, avec un toit en terrasse qui n’est pas du tout adapté aux conditions climatiques de la région. Mais c’est en fait toute la structure qui semble maintenant poser problème. » Pour Alain Alonso, trois solutions sont dès lors envisagées : « Soit on répare l’existant, soit on construit un nouveau musée, soit on disperse les collections. »

La troisième hypothèse semble peu crédible, sachant tout de même que le musée de géologie decazevillois est l’un des mieux dotés du pays en matière de collections de fossiles. La première dépendra donc du rapport d’expertise. Mais on miserait une pièce sur le fait que la commune n’engagera pas des travaux conséquents de rénovation sur un bâtiment obsolète. Reste donc la construction d’un nouveau musée.

Comme l’indique Alain Alonso, le musée actuel occupe une superficie de 645 m². L’idée, « une parmi d’autres » tempère l’élu, serait de partir sur une construction neuve de 1 000 m², en s’appuyant sur une « révision complète de la muséographie, qui devra être bien mieux adaptée à notre époque ».

Un terrain d’au moins 4 000 m² serait nécessaire pour, le cas échéant, concrétiser ce qui n’est même pas encore au stade de projet. « On est loin du bout, confirme le premier adjoint. Car on parle là d’un investissement de 3 M€. Et puis, si la chose venait à se préciser, le modèle économique du musée serait aussi à revoir en profondeur, de manière à générer de l’activité et de l’attractivité. Rien ne se fera sans l’intervention d’un cabinet conseil. Mais on est donc loin d’en être là. Déjà, pour boucler le seul montage financier, il faudra beaucoup de temps. »

En attendant, et pour revenir au domaine du concret, il va s’agir dans les prochaines semaines de terminer l’inventaire des collections, réalisé à 85 % ces derniers mois, et dont la finalisation est obligatoire pour conserver le label « Musées de France ». La Drac va aider financièrement la mairie pour l’embauche d’un technicien chargé d’inventorier les 15 % restants des collections, mais aussi celui des « réserves », car le technicien qui a réalisé les premiers 85 % est arrivé au terme de son contrat et a trouvé un emploi par ailleurs.

De manière peut-être concomitante, il va falloir aussi engager la mise en caisses des collections, caisses en bois standards ou le plus souvent réalisées sur mesures à des coûts non négligeables (plusieurs milliers d’euros au bas mot). Ce travail à la fois minutieux et spécifique, qui s’inscrit dans une logique de protection du patrimoine, fera intervenir des prestataires spécialisés.

Le Muséum d’Histoire naturelle de Toulouse prêtera son concours dans l’identification des intervenants qui devront traiter des poids et des volumes conséquents. Il restera ensuite à trouver un site de stockage sur plus de 300 m². Pour l’heure, aucun endroit n’a été retenu de manière formelle, ni ici, ni ailleurs. On comprendra donc que le musée de géologie Pierre-Vetter, ouvert en 1977, a sans doute vécu dans la forme qui a été la sienne pendant 40 ans.

Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

140000 €

Immeuble de rapport avec caves et terrain clos avec puits à l'arrière compr[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?