France-Monde : les dix sujets qui font l’actualité de ce mercredi

  • Au moins 72 syriens, dont une vingtaine d’enfants, ont perdu la vie mardi matin dans une attaque chimique.
    Au moins 72 syriens, dont une vingtaine d’enfants, ont perdu la vie mardi matin dans une attaque chimique.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Présidentielle: débat inédit à onze secoué par l’entrée en jeu des «petits»

Première dans l’histoire des élections françaises, le débat télévisé réunissant la totalité des onze candidats à la présidentielle a été mis en effervescence mardi par l’offensive parfois déroutante des six «petits» postulants qui ont permis de souligner davantage les lignes de fracture. Soucieux de détonner pour ce rare moment de large exposition, ils ont marqué leurs différences, à l’image d’un Dupont-Aignan cinglant envers Fillon en lançant: «j’ai toujours servi les Français sans jamais me servir». La sortie acide contre les «politiciens corrompus» de Poutou; les flèches décochées par Nathalie Arthaud sur «le grand patronat»; ou «l’indépendance de la France», d’Asselineau, ont apporté de la couleur, contrastant des «grands» sans éclat.

Attaque chimique présumée en Syrie: 58 morts, Damas dément, Washington durcit le ton

Une attaque chimique présumée a fait mardi au moins 58 morts et quelque 170 blessés, dont de nombreux enfants saisis de convulsions et peinant à respirer, à Khan Cheikhoun, petite ville de la province d’Idleb, place forte d’une alliance de rebelles et de jihadistes dans le nord-ouest du pays. Cette attaque aérienne a provoqué une vague d’indignation internationale. Washington qui a dénoncé un «acte odieux», Paris et Londres ont pointé du doigt le régime de Bachar al-Assad qui a démenti «catégoriquement» toute implication et accusé les insurgés d’être responsables de la tragédie. Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira en urgence mercredi pour examiner les circonstances des frappes.

«Selon les données objectives du contrôle russe de l’espace aérien, l’aviation syrienne a frappé près de Khan Cheikhoun un grand entrepôt terroriste», a déclaré, mercredi matin, dans un communiqué le ministère russe de la Défense affirmant que cet entrepôt contenait des «substances toxiques».

L’attentat en Russie commis par un kamikaze russe né au Kirghizstan

Les enquêteurs russes ont identifié mardi l’auteur de l’attentat suicide qui a frappé la veille le métro de Saint-Pétersbourg: il s’agit d’Akbarjon Djalilov, 22 ans, né au Kirghizstan et de nationalité russe, ayant aussi déposé une seconde bombe désamorcée à temps. 14 personnes ont péri et 49 autres ont été blessées. Les enquêteurs «ont établi que la bombe artisanale a pu être actionnée par un homme dont des restes ont été retrouvés dans le troisième wagon de la rame», a annoncé le Comité d’enquête, sans préciser si le kamikaze faisait partie des morts. L’attentat n’avait pas été revendiqué mardi soir.

Guyane: les délégués des manifestants occupent le Centre spécial

La situation paraissait bloquée mardi en Guyane, objet d’une grogne sociale sans précédent depuis 2 semaines, après la décision d’une trentaine de délégués de manifestants d’occuper le Centre spatial guyanais (CSG), à Kourou, d’où décollent les fusées européennes Ariane. «Nous ne bougerons pas d’ici. La Guyane est bloquée. Vous êtes bloqués. Nous voulons les milliards que nous avons demandés», a affirmé Manuel Jean-Baptiste, un membre du collectif Pou La Gwiyann dékolé, s’adressant au directeur du CSG Didier Faivre. M. Faivre avait accepté de recevoir la délégation, alors que plusieurs milliers de manifestants, se dirigeant vers le CSG pour affirmer leur «détermination», ont été bloqués à l’entrée du centre par les gendarmes.

Tir d’un missile nord-coréen en mer du Japon

La Corée du Nord a tiré mercredi un missile balistique en mer du Japon, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense. Le missile a parcouru une soixantaine de kms, selon le ministère, ajoutant que la Corée du Sud et les Etats-Unis analysaient son parcours pour déterminer de quel type de missile il s’agit. C’est le 5e missile tiré depuis le début de l’année par le régime nord-coréen qui fait l’objet de sanctions internationales pour ses programmes nucléaire et balistique. Pyongyang cherche à développer des missiles balistiques susceptibles de porter le feu nucléaire jusque sur le territoire continental des Etats-Unis.

EN BREF

- Un million d’affiches officielles des candidats à la présidentielle vont être collées sur environ 80.000 panneaux près des mairies et bureaux de vote dès lundi, date marquant le démarrage officiel de la campagne.

- Une enquête préliminaire a été ouverte mardi à Lille sur des soupçons d’emplois fictifs au groupe FN du conseil régional Nord-Pas-de-Calais entre 2010 et 2015, trois mois après la saisine de juges d’instruction à Paris pour des soupçons identiques visant les eurodéputés du FN à Strasbourg.

- L’Etat a donné son feu vert au premier parc pilote hydrolien marin français, qui doit être construit par le groupe de construction navale DCNS et EDF dans le raz Blanchard, au large de Cherbourg. Le parc comptera sept turbines sous-marines transformant la force des courants en électricité.

- L’équipe brésilienne de Chapecoense a remporté mardi soir le match aller de finale de la Recopa Sudamericana, équivalent sud-américain de la Supercoupe d’Europe, en battant l’Atlético Nacional (2-1), quatre mois après le crash aérien qui a coûté la vie à 71 des 77 passagers, dont 19 joueurs de l’équipe.

- Monaco s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de France en battant mardi soir Lille 2-1, tout comme Guingamp, difficile vainqueur d’une équipe de CFA Fréjus-Saint-Raphäel 1-0. Mercredi, les deux derniers quarts de finale opposeront Angers à Bordeaux et Avranches (National) au Paris SG.

Centre Presse / AFP
Voir les commentaires
Réagir