Agriculture : Unicor fusionne avec la coopérative de Graulhet

  • Jean-Claude Virenque, président d’Unicor.
    Jean-Claude Virenque, président d’Unicor.
Publié le , mis à jour

Groupe coopératif agricole historiquement implanté au cœur du territoire aveyronnais, fort d’un important réseau de 10 000 adhérents, dont quelque 4 000 professionnels, et d‘un chiffre d’affaires de 342 M€, Unicor rayonne aujourd’hui sur l’Aveyron, le Cantal, le Lot, la Lozère, la Haute-Loire, l’Hérault, le Tarn et le Tarn-et-Garonne. Premier opérateur ovin de France, le groupe basé à Onet-le-Château vient d’étendre un peu plus son rayonnement régional dans le Tarn et la Haute-Garonne, après sa fusion avec la coopérative agricole de Graulhet-Lombers.
«L’expression de la solidarité dans le monde agricole»

Cette coopérative de 10 salariés, qui regroupe un millier d’adhérents compte principalement une collecte en céréale, une activité d’agrodistribution ainsi qu’un magasin Point Vert. Cette fusion correspond notamment aux nouvelles ambitions affichées par Unicor en matière de productions végétales. La coopérative aveyronnaise souhaite notamment mettre en place des productions à forte valeur ajoutée comme le blé de force ou biscottier, ou encore le lancement d’une collecte en bio impliquant un silo dédié et le développement de cultures bio en partenariat avec Qualisol.

« Cette fusion concrétise une relation de confiance et un partenariat initiés en 2014, commente Jean-Claude Virenque, le président d’Unicor, évoquant cette fusion. C’est aussi l’expression de la solidarité dans le monde agricole. La taille de la coopérative de Graulhet-Lombers n’était pas suffisante pour permettre de l’efficacité pour leurs adhérents et de la performance économique pour assurer la pérennité de la structure, avec laquelle nous avions déjà des accords. »

Centre Presse / Joel Born
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?